Politique

Guinée : le nouveau gouvernement a été formé

Alpha Condé, le 8 octobre 2013 à Conakry. © AFP/Cellou Binani

La Guinée a un nouveau gouvernement. Il a été formé lundi par le président Alpha Condé, deux jours après la reconduction de l'économiste Mohamed Saïd Fofana au poste de Premier ministre.

Deux jours après avoir reconduit l’économiste Mohamed Saïd Fofana au poste de Premier ministre, le président guinéen Alpha Condé a nommé, lundi 20 janvier, les membres du nouveau gouvernement. Une équipe composée de 34 ministres dont aucune figure connue de l’opposition.

Selon un décret diffusé tard lundi soir, 19 anciens ministres ont été reconduits dans la nouvelle équipe – à leurs postes précédents ou à la tête de départements différents – et 15 ministres y font leur entrée. Composée en majorité de membres du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), parti du président Condé et de ses alliés – coalition majoritaire au Parlement -, la nouvelle équipe compte cinq femmes.

Les nouvelles femmes faisant leur entrée dans le gouvernement sont : la ministre de l’Agriculture Jacqueline Sultan, Mme Domani Doré (Sport) et Mme Kadiatou Ndiaye (Environnement, Eaux et Forêts), qui était précédemment directrice d’une agence nationale également.

Mme Fatoumata Binta Diallo, qui était conseillère au cabinet du Premier ministre, est nommée ministre de l’Industrie, des PME (petites et moyennes entreprises) et de la promotion du secteur privé, enfin Mme Camara Sanaba Kaba, ex-conseillère à la présidence, devient ministre de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance.

>> À lire aussi : Guinée, rentrée parlementaire agitée à Conakry

Seize personnalités, dont les anciens ministres d’État Ousmane Bah (Travaux publics et Transports) et Christian Sow (Justice) quittent le gouvernement. Un ministère, celui des Affaires religieuses, a été supprimé.

L’équipe gouvernementale ne contient pas de ministre de la Défense, fonctions assurées depuis décembre 2010 par le président Condé lui-même. Le ministre délégué à la Défense nationale, Abdoul Kabele Camara, est maintenu à son poste.

Parmi les nouveaux ministres, figure Kerfalla Yansané, ex-ministre de l’Économie et des Finances, nommé ministre d’État chargé des Mines et de la Géologie. Son nom avait circulé ces dernières semaines comme probable futur Premier ministre. Mohamed Diaré, qui était précédemment ministre délégué au Budget, passe de son côté à l’Économie et aux Finances.

Gouvernance et corruption

Les ministres François Lonseny Fall (Affaires étrangères et Guinéens de l’étranger), El Hadj Madifing Diané (Sécurité et Protection civile), Alhassane Condé (Administration du territoire et Décentralisation), Albert Damantang Camara (Enseignement technique, Formation professionnelle, Emploi et Travail, également porte-parole du gouvernement), Koutoub Moustapha Sano (Coopération internationale) conservent leurs portefeuilles.

Cheick Sako, jusqu’alors avocat au barreau de Montpellier (France) est nommé ministre de la Justice, Remy Lamah, un colonel et médecin militaire précédemment patron des services de santé de l’armée guinéenne, obtien la Santé.

Autres nouveaux venus : le ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique Idrissa Thiam, précédemment conseiller spécial à la présidence.

Le changement d’équipe gouvernementale intervient dans un contexte où "les attentes sont nombreuses", avait reconnu le Premier ministre lui-même dans une déclaration enregistrée dimanche et diffusée par la télévision publique guinéenne.

"À court terme, nous devons engager des actions et de grands investissements à fort impact économique, social et, pourquoi pas, politique, pour aller au-devant des besoins des citoyens. Il faut qu’il y ait plus d’eau, plus d’énergie pour les populations, plus de routes, plus d’infrastructures sanitaires et scolaires", avait-il dit, en promettant de "s’attaquer à certaines anomalies en matière de gouvernance" et à la corruption.

Après trois ans à la tête du gouvernement, ce dernier avait démissionné avec son équipe le 15 janvier, deux jours après l’installation de l’Assemblée nationale issue des élections législatives du 28 septembre.

(Avec AFP)

La liste du nouveau gouvernement :

1.      Ministre d’État, Ministre des Mines et de la Géologie, Monsieur Kerfalla Yansané, précédemment Ministre de l’Économie et des Finances
2.      Ministre d’État, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux
Maitre Cheick Sako, Avocat au Barreau de Montpellier, Vice Bâtonnier chargé des relations Internationales.
3.      Ministre d’État, Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Étranger
Monsieur François Lonseny Fall, confirmé.
4.      Ministre d’État, Ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information
     Monsieur Oyé Guilavogui, confirmé
5.      Ministre d’État, Ministre de l’Economie et des Finances
Monsieur Mohamed Diaré, précédemment Ministre Délégué au Budget.
6.      Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Monsieur Bailo Teliwel Diallo, confirmé
7.      Ministre de la Santé
Médecin Colonel Remy Lamah, Précédemment Directeur général des Services de Santé des Forces Armées Guinéennes.
8.      Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile
El Hadj Madifing Diané, Confirmé
9.      Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique
Monsieur Idrissa Thiam, précédemment Conseiller Spécial de Monsieur le Président de la République
10.    Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation,
Monsieur Alhassane Condé, confirmé
11.    Ministre de l’Agriculture
Madame Jacqueline Sultan, précédemment Directrice Générale de l’Agence Nationale pour le Développement Agricole et la Sécurité Alimentaire.
12.    Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Porte-Parole du Gouvernement
Monsieur Albert Damantang Camara, confirmé
13.    Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire
Monsieur Ibrahima Bangoura, précédemment Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction
14.    Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration
Monsieur Sekou Kourouma, précédemment Haut-Commissaire à la Réforme de l’Etat et à la Modernisation de l’Administration.
15.    Ministre des Sports
Madame Domani Doré, consultante en communication
16.    Ministre de la Coopération Internationale
Dr Koutoub Moustapha Sano, confirmé
 
 
17.    Ministre de la Communication
Monsieur Alhoussein Kaké Makanéra, précédemment Conseiller Chargé de Mission au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation
18.    Ministre du Commerce
Monsieur Marc Yombouno, précédemment Ministre de l’Agriculture
19.    Ministre de la Pêche et Aquaculture
Monsieur Moussa Condé, confirmé
20.    Ministre des Transports
    Monsieur Aliou Diallo, Inspecteur d’Etat à l’Inspection Générale d’Etat
21.    Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation
Dr. Ibrahima Kourouma, confirmé
22.    Ministre des Travaux Publics
  Monsieur Mohamed Traoré, précédemment Directeur General du Fonds d’Entretien Routier
23.    Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forets
Madame Kadiatou Ndiaye, précédemment Directrice Générale de l’ANAIM
24.    Ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat
Monsieur Louseny Camara, confirmé
25.    Ministre de l’Elevage et des Productions Animales
Monsieur Thierno Ousmane Diallo, précédemment Gouverneur de la Région de Faranah
26.    Ministre du Plan
Monsieur Sékou Traoré, confirmé
27.    Ministre de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur Privé
  Mme Fatoumata Binta Diallo, précédemment Conseillère à la Primature chargée de l’emploi Jeune et de l’entreprenariat Féminin
28.    Ministre de la Culture et du Patrimoine Historique
Monsieur Ahmed Tidiane Cissé, confirmé
29.    Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de  l’Enfance
Madame Camara Sanaba Kaba, précédemment Conseillère chargée de mission à la Présidence de la République
30.    Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques
Monsieur Kalifa Gassama Diaby, Confirmé
31.    Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune
Monsieur Moustapha Naité, précédemment Directeur Général du Patrimoine Bâti Public
32.    Ministre délégué à la Défense Nationale
Maitre Abdoul Kabele Camara, confirmé
33.      Ministre délégué au Budget
Monsieur Ansoumane Condé, précédemment Directeur National des Marchés Publics.
34.    Ministre délégué des Guinéens de l’Etranger
Monsieur Sanoussi Bantama Sow, précédemment Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi Jeune et des Sports.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte