Immigration

Manuel Valls – « Le Figaro » : bataille de chiffres sur les expulsions de clandestins

Le ministre de l'Intérieur français, Manuel Valls © AFP

Depuis son arrivée place Beauvau, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, affiche sa fermeté dans la lutte contre l’immigration clandestine. Ce jeudi, le quotidien français "Le Figaro" a piqué sa susceptibilité.

Le ministère français de l’Intérieur et le journal Le Figaro se sont livrés à une véritable bataille de chiffres, ce jeudi. Dans son édition du 23 janvier, le quotidien français a déploré une baisse des expulsions de clandestins sur l’année 2013.

S’appuyant sur les chiffres du logiciel Pafisa, l’outil de travail de la police aux frontières, il assure que la France a procédé, en moyenne, à 1750 éloignements forcés en 2013 contre 1850 en 2012. Il révèle également que les Comores caracolent en tête d’un sinistre classement intitulé "top 10 des reconduites". Chaque mois, près de 900 clandestins d’origine comorienne seraient reconduits à la frontière. Trois autres pays africains sont représentés dans cette liste : la Tunisie, le Maroc et l’Algérie, aux quatrième, sixième et septième places, qui totalisent 200, 150 et 130 expulsions mensuelles.

La promesse d’un bilan exhaustif et impartial

Les données recueillies, "exhaustives, fiables, indiscutables" selon le journaliste du Figaro, ont pourtant été démenties par le ministère de l’Intérieur, contraint de défendre son bilan. Dans un communiqué publié ce jeudi, il répond aux statistiques publiées et évoque "des informations partielles donnant une vision tronquée de la réalité". Il accuse également les précédents titulaires du poste d’avoir "gonflé artificiellement" les chiffres, qui englobent à la fois les éloignements contraints et les éloignements aidés. Manuel Valls avait déjà fustigé les aides au retour, un pécule attribué aux clandestins qui acceptent de retourner dans leur pays d’origine. Cette fois, il rappelle que ces subventions accordées aux ressortissants de l’Union européenne ne font qu’"aggraver les difficultés".

Selon le ministère de l’Intérieur, près de 21 000 étrangers en situation irrégulière auraient été contraints de quitter le territoire français en 2013. Pour l’heure, l’Intérieur promet un "bilan complet, exhaustif et impartial" des statistiques de l’immigration avant la fin du mois.

________

Émeline Wuilbercq

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte