Santé

Un coeur nouveau

Par

Le Pr Edmond Bertrand est Doyen honoraire de la faculté de médecine d’Abidjan, membre correspondant de l’Académie française de médecine. Il a exercé pendant trente ans en Afrique dans les centres ruraux, les hôpitaux régionaux et les CHU.

Un employé de la société Carmat examine un coeur artificiel, le 24 septembre 2009. © FRANCK FIFE/AFP

Le 17 Janvier 2014, lors des Journées européennes de la Société française de cardiologie, environ 1 000 praticiens ont acclamé, debout, l’un des leurs pendant plusieurs minutes. Rarissime, cet événement était justifié puisqu’ils venaient d’écouter la conférence du professeur Alain Carpentier*, concepteur du premier cœur artificiel récemment implanté chez un homme à la place de son cœur de chair en fin de vie.

Contrairement aux appareils existant, ce nouveau cœur est destiné à une implantation définitive et remplit exactement les fonctions d’un cœur naturel. Ce résultat est obtenu grâce à un mécanisme informatique qui analyse chaque contraction et calcule instantanément les caractéristiques que doit avoir la contraction suivante pour répondre aux besoins de l’organisme, suivant un effort par exemple. Enveloppé dans un "sac" le dispositif est lourd (900 g contre 300 g pour un cœur naturel) ; mais déjà les ingénieurs s’appliquent à le miniaturiser.

Le Professeur Carpentier a salué la qualité et le travail de cette équipe d’ingénieurs mis à sa disposition depuis 1990 par Jean-Luc Lagardère, patron de Matra, qui a cru à ce projet. Tous ont travaillé dans un silence médiatique intégral, qui a favorisé la réussite du projet.

Le Professeur Latrémouille a aussi été applaudi : avant d’opérer chez l’homme, il a opéré 25 génisses pour mettre au point la technique chirurgicale et vérifier la fiabilité "impeccable" de l’appareil.

Ce nouveau cœur réagira-t-il aussi aux émotions comme notre vieux cœur de chair ?

________

*Alain Carpentier a déjà inventé en 1968 les valves biologiques qui ont été et sont encore fabriquées aux États-Unis, faute d’industriels français intéressés ! Elles sont utilisées dans le monde entier.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte