Politique

François Hollande à Tunis : « L’islam est compatible avec la démocratie »

Le président français, François Hollande, est présent à Tunis vendredi à l’occasion de l’adoption de la nouvelle Constitution. Il a salué « un texte majeur qui fait honneur à votre révolution et peut servir d’exemple à d’autres pays ».

Par
Mis à jour le 7 février 2014 à 12:54

François Hollande sur le perron de l’Elysée, à Paris, le 6 février 2014. © AFP

"La Tunisie n’est pas une exception, c’est un exemple. Vous incarnez l’espoir dans le monde arabe et bien au-delà". Présent à Tunis vendredi 7 févier à l’occasion de l’adoption de la nouvelle Constitution, le président français, François Hollande, a salué "un texte majeur qui fait honneur à votre révolution et peut servir d’exemple à d’autres pays".

>> À lire aussi : La Tunisie s’apprête à célébrer sa nouvelle Constitution

"Aujourd’hui, je viens saluer la Constitution tunisienne, ", a dit François Hollande devant l’Assemblée nationale constituante.

"Cela confirme ce que j’avais dit en juillet : l’islam est compatible avec la démocratie", a-t-il ajouté, faisant référence à sa première visite à Tunis en juillet dernier où il était venu encourager le processus de transition démocratique dans ce pays, pionnier des Printemps arabes.

"À ce moment-là rien n’était acquis, des menaces lourdes pesaient sur ce processus", a-t-il rappelé.

"Espoir"

"La Tunisie n’est pas une exception, c’est un exemple. Vous incarnez l’espoir dans le monde arabe et bien au-delà", a aussi déclaré le président français vantant un pays hospitalier, accueillant, beau et démocratique.

"Je mesure les défis qui vous attendent encore", a-t-il poursuivi mentionnant notamment la loi électorale qui doit encore être adoptée pour que des élections puissent avoir lieu en 2014.

De nombreux chefs d’État et des personnalités internationales sont présents pour célébrer l’adoption de la nouvelle Constitution.

(Avec AFP)