Politique

Côte d’Ivoire – ONU : les recommandations de Doudou Diène pour 2015

Le Sénégalais Doudou Diène, le 25 novembre 2011 à Abdijan. © AFP

L’expert indépendant des Nations unies sur les droits de l’homme Doudou Diène s'est rendu en Côte d'Ivoire du 11 au 23 févier. Il a estimé lundi que "plusieurs questions clés liées à la justice et à l’organisation des élections ne sont toujours pas résolues".

"Alors que l’échéance électorale de 2015 approche, plusieurs questions clés liées à la justice et à l’organisation des élections ne sont toujours pas résolues". En visite en Côte d’Ivoire du 11 au 23 février, le juriste sénégalais et rapporteur indépendant de l’ONU Doudou Diène a appelé Abidjan à des réformes urgentes.

"Les autorités ivoiriennes doivent accélérer la résolution des questions de fond telles que la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), la mise à jour de la liste électorale, la réinsertion équitable des ex-combattants, l’organisation de procès liés à la crise post-électorale ainsi que les réparations aux victimes de la crise", a-t-il déclaré.

>> Lire aussi "Mariatou Koné : "l’Ivoirien doit penser Côte d’Ivoire avant tout"

"Les libertés provisoires accordées à des détenus ne doivent pas conduire à une amnistie générale de fait qui pourrait être dangereuse pour l’avenir de la démocratie en Côte d’Ivoire, a-t-il poursuivi. Les autorités ivoiriennes doivent trouver un juste équilibre entre l’équité de la justice, la lutte contre l’impunité et le processus de réconciliation nationale."

Satisfait par la décision du président Alassane Ouattara de prolonger le mandat de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR), Doudou Diène a appelé l’État ivoirien à "mettre à (sa) disposition les moyens nécessaires à la réalisation de son mandat".

>> Lire aussi : La justice ivoirienne relâche Michel Gbagbo

L’expert indépendant a profité de sa visite en Côte d’ivoire pour rencontrer des représentants du gouvernement, notamment le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan, des membres des autorités judiciaires, de hauts responsables de la sécurité publique, le Président de la CDVR, Henri Konan Banny, et des membres de l’opposition.

Doudou Diène n’en est pas à son premier séjour en Côte d’Ivoire. En octobre 2013, il avait rencontré Simone Gbagbo à Odienné (nord-ouest), où elle est emprisonnée, appelant à sa libération provisoire. "Les détentions fragilisent tout le monde physiquement. Et effectivement elle semble physiquement fragilisée par ces deux ans de détention", avait-il déclaré.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte