Politique

Côte d’Ivoire : Soro voit Ouattara à Paris et part à la chasse aux rumeurs

| Par
Guillaume Soro est président de l’Assemblée nationale ivoirienne depui mars 2012.

Guillaume Soro est président de l'Assemblée nationale ivoirienne depui mars 2012. © Issouf Sanogo / AFP

Guillaume Soro a rendu visite mercredi au président ivoirien Alassane Ouattara, en convalescence à Paris après une opération chirurgicale. Peu conventionnel, le communiqué publié à l’issue de la rencontre veut tordre le cou aux rumeurs circulant à Abidjan sur la santé du chef de l’État.

Le communiqué publié par Guillaume Soro, mercredi 26 février, ne laisse pas de surprendre. Après avoir rendu visite au président ivoirien Alassane Ouattara, en convalescence à Paris après une opération chirurgicale « bénigne » et « liée à une sciatique », selon les services du chef de l’État, le président de l’Assemblée nationale se livre à une opération de communication dans un style très… décontracté, personnel et épistolaire.

>> Lire aussi : Guillaume Soro, passion geek

« Cher tous, c’est non sans émotion et joie que j’ai retrouvé en pleine forme le président », mercredi matin, commence-t-il. « Le Président de la République va bien et même très bien. Dieu merci. Le Président n’a pas perdu son humour bien connu de ses intimes ni son acharnement forcené pour le travail », poursuit-il. « Diantre, tenez-vous bien ! Venu pour lui souhaiter prompt rétablissement, le Président a trouvé là une occasion pour me faire travailler. Je n’ai dû mon salut qu’à la subtile esquive de la Première dame ». Et de ponctuer sa phrase d’un très oral : « Sacré président ».

>> Lire aussi : La vérité sur l’opération d’Alassane Ouattara

« Nous avons devisé joyeusement »

« Alors, nous avons devisé joyeusement. Riant des ragots et autres folles rumeurs, à dessein, balancés à Abidjan pour servir la cause », poursuit Guillaume Soro. De fait, la fausse nouvelle de la mort du président a circulé récemment dans les cercles politico-médiatiques à partir de dimanche 16 février avant d’être relayée sur Twitter à partir de mardi. « Une véritable danse de charogne », a réagi Soro, « on désacralise tout. Et on ment sur tout ».

Outre le détenteur du perchoir, de nombreuses personnalités ivoiriennes ont dû monter au créneau pour rassurer les Ivoiriens sur la santé de Ouattara : le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, jeudi, la ministre de la Santé Raymonde Goudou Koffie, lundi, et même la Première dame Dominique Ouattara, mardi.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte