Économie

Guinée : Salimatou Diallo ouvre son propre cabinet d’avocats

Par
Mis à jour le 24 septembre 2013 à 18:34

Suite à l’annulation de l’ouverture du bureau de Herbert Smith Freehills en Guinée, dont Salimatou Diallo devait être la directrice, cette dernière a décidé de lancer son propre cabinet d’avocats à Conakry.

Alors que l’ouverture du bureau guinéen de Herbert Smith Freehills vient d’être annulée, Salimatou Diallo, qui devait en assumer la direction avec l’associé Bertrand Montembault, a décidé de faire cavalier seul. Après avoir donné sa démission, elle s’apprête à lancer son propre cabinet d’avocats à Conakry dès le mois d’octobre, indépendamment de son ancien employeur. Salimatou Diallo suit ainsi les traces de Foued Bourabiat, un ancien de Herbert Smith Freehills parti créer son cabinet à Alger en septembre 2012.

Stratégie africaine

Prévue pour début 2013 puis reportée, l’ouverture du bureau guinéen de Herbert Smith Freehills avait été annoncée en 2012. Sans donner de détails sur les raisons de cette annulation, Stéphane Brabant, associé parisien en charge des activités africaines de Herbert Smith, a confié à Jeune Afrique que le groupe était en train de « remettre à plat sa stratégie africaine ». L’objectif à long terme reste d’ouvrir un bureau sur le continent, mais son emplacement exact reste indéterminé.

Lire aussi :

Guinée : Herbert Smith Freehills renonce à ouvrir son bureau
Avocats d’affaires : Foued Bourabiat se lance à Alger
Stéphane Brabant