Politique

Ouganda : à deux ans de la présidentielle, Yoweri Museveni limoge le chef de son parti

Yoweri Museveni devrait être candidat à la présidentielle 2016.

Yoweri Museveni devrait être candidat à la présidentielle 2016. © AFP

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a limogé mercredi le secrétaire général de son parti, Amama Mbabazi, qui reste cependant son Premier ministre. Une décision qui traduirait de potentiels règlements de comptes dans la perspective de la présidentielle de 2016.

Amama Mbabazi, 65 ans, a été évincé mercredi 5 mars de la tête du Mouvement national de résistance (NRM, au pouvoir) par le chef de l’État, Yoweri Museveni. Il conserve cependant son poste de Premier ministre, comme l’a affirmé le nouveau patron de la formation politique, Richard Todwong. "On m’a chargé de coordonner les activités en tant que secrétaire général jusqu’aux prochaines élections" en 2016, a simplement indiqué ce dernier, sans expliquer les raisons du limogeage de son prédécesseur.

Selon le quotidien gouvernemental New Vision, Amama Mbabazi, pourtant allié de longue date du président, paie une trahison récente. Il aurait en effet fait campagne contre l’investiture du chef de l’État pour le prochain scrutin présidentiel. Or, Yoweri Museveni a récemment été officiellement désigné candidat du NRM pour cette élection. Le porte-parole de la présidence ougandaise, Tamale Mirundi, s’est refusé à tout commentaire.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte