Politique

Racisme : sur Facebook, une élue de l’UMP compare Christiane Taubira à un singe

Capture d'écran de la publication de Lina Delmott, élue UMP de La Grande Motte. © DR

Pour la énième fois, la ministre de la Justice française, Christiane Taubira, a été comparée à un singe. Non par une adolescente écervelée mais par une élue municipale UMP de la ville de La Grande-Motte, près de Montpellier.

Dimanche 23 mars, les résidents de la Grande Motte, ville balnéaire proche de Montpellier, ont élu comme conseillère municipale une certaine Lina Delnott, membre de l’UMP. Une élue locale comme les autres à première vue. Sauf que, le 14 mars précédent, celle-ci, visiblement fervente adepte des réseaux sociaux, avait partagé sur Facebook une photo de singe accompagnée de cette légende : "Je suis ministre et suis une grosse menteuse…je suis, je suis…".

Une nouvelle allusion, tout sauf subtile, à l’actuelle Garde des Sceaux, Christiane Taubira. La publication a évidemment disparu du profil de l’intéressée depuis, mais, comme sur Internet rien ne se perd, elle reste toujours visible grâce à quelques captures d’écran réalisées au moment opportun. Stéphane Rossignol, maire de La-Grande-Motte, cité par Montpellier Journal, a lui-même réagi en promettant de rabrouer "vertement" son élue. "Je vais lui dire qu’elle évite de faire n’importe quoi. Je sais qu’elle est très adepte des réseaux sociaux. Il ne faut pas s’amuser avec ça, en effet", a-t-il ajouté.

La saillie de Lina Delnott vient cependant rejoindre, au musée du déshonneur de la politique française, la même comparaison simiesque attribuée à Anne-Sophie Lecrère, ancienne candidate du Front national aux municipales ou encore la représentation en monstrueux gorille de la même Christiane Taubira lors des manifestations contre le mariage pour tous en France.

Bien sûr, le singe de la photographie n’y est pour rien et, s’il pouvait le comprendre, il s’indignerait sans doute d’être une victime collatérale de la bêtise de l’élue UMP. Mais, combinées avec les bons scores du Front national premier tour des municipales le 23 mars, les apparitions simiesques dans la politique française donnent au mieux la gueule de bois et au pire la nausée.

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte