Politique

Nigeria : un double attentat de Boko Haram fait huit morts à Maiduguri

Lors d'une attaque contre une église, en 2012, dans le nord-est du Nigeria. © Reuters

Le nord-est du Nigeria a une fois de plus été la cible des islamistes de Boko Haram. Huit personnes dont cinq policiers ont ainsi été tuées, mardi 25 mars, dans deux attentats à Maiduguri. Au moins quatre membres de Boko Haram auraient également péri, a déclaré la police. 

Vers 07h50 (6h50 GMT), une voiture piégée a explosé en roulant à Maiduguri, tuant son chauffeur et trois civils à proximité, selon Gideon Jibrin, le porte-parole de la police pour l’État de Borno. Cette explosion serait accidentelle, a-t-il déclaré. Le véhicule était censé être utilisé pour attaquer une cible quelque part dans la ville mais il a explosé de façon prématurée sans que l’on sache pourquoi.

Pour l’heure, on ignore si d’autres personnes que le chauffeur se trouvaient à l’intérieur de la voiture, celle-ci étant entièrement broyée et brûlée par l’explosion, a expliqué le porte-parole de la police.

Dix minutes plus tard, un fourgon de la police était la cible d’un second attentat dans le quartier Dalori de Maiduguri. Cinq officiers de police et les trois islamistes qui ont jeté une bombe en direction du fourgon sont morts durant l’attaque, a indiqué M. Jibrin.

Bain de sang

Ces attentats sont les derniers d’une longue série d’attaques dans la capitale de l’État de Borno, fief historique du groupe islamiste. Depuis 2009, Boko Haram est responsable de la mort de plusieurs milliers de personnes.

Malgré l’instauration d’un état d’urgence dans le nord du pays ainsi que l’offensive de grande ampleur lancée par l’armée nigériane, le bain de sang lié à l’insurrection islamiste n’a pas cessé. Depuis le début de l’année 2014, les attaques de Boko Haram ont déjà fait plus de 700 morts, des civils pour la plupart, et plusieurs dizaines de milliers de déplacés qui ont dû fuir les violences.

Le groupe islamiste revendique la création d’un État islamique dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman, alors que le sud du pays est principalement chrétien.

(Avec l’AFP)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte