Politique

Centrafrique : l’attaque à la grenade d’une veillée funèbre fait 20 morts

Une attaque à la grenade a fait au moins 20 morts dans la nuit de jeudi à vendredi à Bangui. Selon le ministre de la Sécurité publique, Denis Wangao Kizimalé, « un groupe d’extrémistes bien connu » des services de police est à l’origine de l’attaque.

Par
Mis à jour le 28 mars 2014 à 16:29

Un soldat de la Misca sécurise à Bangui le 25 mars 2014. © AFP

Une grenade a été lancée dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 mars à Bangui lors d’une veillée funèbre. Bilan : au moins 20 morts.

"Aux environs de 23h00 au quartier Kango, un groupe d’extrémistes bien connu des services de police a lancé une grenade offensive sur une foule qui assistait à une veillée funèbre. Au moins 20 personnes ont été tuées", a annoncé le ministre de la Sécurité publique, Denis Wangao Kizimalé, qui s’exprimait à la radio nationale. "Onze autres personnes ont été blessées et suivent en ce moment des soins à l’hôpital communautaire", a-t-il ajouté.

>> Lire aussi : Catherine Samba-Panza plaide pour le réarmement de l’ensemble des forces armées

Selon une source proche des familles présentes à la veillée, une femme enceinte et plusieurs enfants figurent parmi les victimes.

"Le gouvernement condamne avec fermeté cet acte odieux. D’ores et déjà, une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ce crime. Les auteurs seront recherchés et traduits en justice", a ajouté Wangao Kizimalé.

Plusieurs habitants du quartier ont manifesté leur colère dans la rue vendredi, attribuant l’attaque à des musulmans.

>> Lire aussi : Comment lutter contre les anti-balaka ?

(Avec AFP)