Santé

Côte d’Ivoire : le gouvernement face à la multiplication des grossesses en milieu scolaire

En 2013, la Côte d'Ivoire a répertorié 5 076 cas de grossesses en milieu scolaire.

En 2013, la Côte d'Ivoire a répertorié 5 076 cas de grossesses en milieu scolaire. © AFP/Getty Images

Face au nombre croissant des grossesses précoces en milieu scolaire, le gouvernement ivoirien tire la sonnette d’alarme. Et prépare un plan d’action.

Un grand malaise secoue l’Éducation nationale de Côte d’Ivoire. Outre la baisse généralisée et continue du niveau des élèves, les grossesses en cascade dans le milieu scolaire choquent les autorités qui ont décidé de sévir. Un phénomène qui horrifie Kandia Camara, la ministre de l’Éducation nationale, laquelle a porté le problème sur la table du gouvernement.

"Les statistiques sont alarmantes. Pour la seule année 2013, il a été répertorie 5 076 cas de grossesses en milieu scolaire dont plus de 1 000 dans le primaire", déplore Bruno Koné, le  porte parole du gouvernement. Une affaire dont le pays aurait bien voulu se passer. Conséquence : les autorités comptent engager des actions immédiates pour endiguer le phénomène à la fois par la sensibilisation et par la répression.

"Le gouvernement créera des cellules de lutte contre les grossesses précoces dans les établissements scolaires et lancera une campagne de sensibilisation contre les MST et IST", assure Bruno Koné, qui évoque aussi le renforcement du dispositif des sanctions légales contre le détournement de mineures.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte