Archives

Le supertanker saoudien détourné par des pirates est au large de la Somalie

Un supertanker saoudien chargé de 2 millions de barils de brut dont des pirates armés se sont emparés en plein océan Indien se trouvait mardi au large de la Somalie, a-t-on appris auprès de la Ve Flotte américaine et de l’opérateur du bateau.

Par
Mis à jour le 17 novembre 2008 à 12:12

« Le tanker est au large de la Somalie et il est toujours sous le contrôle des pirates », a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’US Navy, basée à Bahreïn, siège de la Ve Flotte.

Lundi soir, une porte-parole de la Flotte avait indiqué que les pirates mettaient le cap sur un port du nord de la Somalie. « D’après le dernier rapport que nous avons, le navire est en train de s’approcher du port d’Eyl » sur la côte nord de la Somalie, a-t-elle dit.

Les 25 membres d’équipage, dont deux Britanniques, sont « en bonne santé, personne sur le navire n’a été touché », a affirmé à l’AFP une source de la Vela International Marine Lt, l’opérateur du tanker, Sirius Star, propriété du géant pétrolier saoudien Aramco.

Cette source, qui a requis l’anonymat, a précisé que le Sirius Star, chargé à plein de brut au moment de sa capture, avait une capacité de « quelque deux millions de barils », soit une cargaison d’une valeur de 100 millions de dollars environ.

Aucune indication n’a obtenue sur les revendications des pirates et on ignorait notamment s’ils avaient demandé une rançon.

« Nous n’avons aucune information sur une quelconque demande », a dit la porte-parole de la marine de guerre américaine interrogée par l’AFP.

Mesurant près de trois fois la taille d’un porte-avions américain, le Sirius Star, qui bat pavillon libérien, a été attaqué à plus de 450 milles nautiques (800 km) au sud-est de la ville de Mombasa au Kenya.

Le chef d’état-major interarmées américain, l’amiral Michael Mullen, s’est dit lundi « surpris » par le rayon d’action des pirates, le supertanker saoudien naviguant en très haute mer au moment de son détournement.

« Je suis surpris par la portée (de l’attaque), plus que par la taille » du bateau, a dit M. Mullen.

Cette attaque est intervenue alors que les actes de piraterie au large de la Somalie ont atteint un niveau record depuis le début de l’année.

Au moins 83 bateaux étrangers ont été attaqués par des pirates somaliens dans l’océan Indien et le golfe d’Aden cette année, le double du bilan de 2007, selon le Bureau maritime international.