Politique

RDCongo et Rwanda coopèrent pour désarmer les milices hutu rwandaises

Par
Mis à jour le 5 décembre 2008 à 08:39

La République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda ont adopté un plan militaire contre les milices hutu rwandaises des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) basées dans l’est de la RDC, a affirmé vendredi le ministère des Affaires étrangères congolais.

« Un plan militaire concernant les FDLR a été adopté hier (jeudi) au cours de la réunion entre les ministres de RDC et du Rwanda », a déclaré à l’AFP M. Amuri Ntambwe, chargé de la communication du ministère.

« Ce plan a été élaboré par des officiers rwandais et congolais et son contenu ne peut être divulgué », a-t-il ajouté. « Certains membres des FDLR sont prêts à être démobilisés. Notre plan vise à contraindre les autres de désarmer », a-t-il seulement précisé.

Le chef de la diplomatie congolaise Alexis Thambwe Mwamba et son homologue rwandaise Rosemary Museminali se sont rencontrés jeudi à Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, à la frontière du Rwanda, théâtre depuis trois mois de combats entre l’armée congolaise et la rébellion de Laurent Nkunda.

Le gouvernement de Kinshasa accuse le Rwanda de soutenir Laurent Nkunda, un ex-général tutsi congolais, ce que Kigali dément.

De son côté, le Rwanda exige depuis des années le désarmement des FDLR, qui comptent parmi eux des auteurs du génocide anti-tutsi au Rwanda en 1994, réfugiés de l’autre côté de la frontière.

Cette question empoisonne les relations bilatérales malgré la signature à Nairobi en novembre 2007 d’un « Communiqué conjoint », dans lequel Kinshasa s’engageait à lutter contre les FDLR et Kigali à empêcher toute forme de soutien à un groupe armé en RDC.

Jusqu’à présent, ces engagements sont restés lettre morte.

Avec la reprise des combats à grande échelle, il y a trois mois, au Nord-Kivu, les deux pays ont renoué contact. M. Thambwe s’est rendu le 28 octobre à Kigali, Mme Museminali est venue à Kinshasa le 30 octobre, et M. Thambwe est retourné à Kigali le 14 novembre.