Archives

Le pays augmente ses taxes pour contrer une baisse des revenus pétroliers

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 16:34

Le Soudan a adopté un budget de 10 milliards de dollars pour 2009, introduisant une nouvelle taxe sur les biens importés et augmentant celle sur les communications pour remédier à une baisse prévue des revenus pétroliers.

Le budget, adopté à une écrasante majorité par le Parlement et qui prend effet au 1er janvier, fixe à 20% la taxe sur les communications, telles que les factures téléphoniques et d’internet, actuellement de 15% (BIEN: 15).

La législation introduit en outre une taxe de 5% sur tous les biens importés, un coup dur pour les consommateurs dans un pays où, d’après des statistiques de l’ONU, de 60 à 75% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté dans le nord, et jusqu’à 90% dans le sud.

Le budget prévoit que les revenus pétroliers et les taxes génèreront à peine plus de 18 milliards de livres soudanaises (huit milliards USD) et estime les dépenses du gouvernement à 22,7 milliards de livres (10 milliards USD).

Le budget alloué à la sécurité et à la défense vient en tête des dépenses du gouvernement, avec 5,7 milliards de livres (2,58 milliards USD) pour 2009.

Le budget a été basé sur des estimations selon lesquelles les revenus pétroliers ne s’élèveraient qu’à 7,9 milliards de livres (3,57 milliards de dollars) en 2009, en baisse de 43,7% par rapport à 2008.

La région disputée d’Abyei, où des violences en mai ont fait craindre une reprise de la guerre civile entre le nord et le sud du Soudan, se voit impartir 82.6 millions de livres (37.3 millions USD).

Le gouvernement central allouera également à Abyei des sommes pour son conseil exécutif, sa commission pour les frontières et son assemblée législative, portant le montant total à 84.2 millions de livres.

Le nouvel administrateur en chef à Abyei, Arop Moyak, d’après qui ce budget ne suffira ni au versement des salaires ni à garantir la sécurité et les services de base dans la région, a affirmé qu’il présenterait son propre budget à la présidence.

"Nous avons encore un problème, c’est le fait que certaines personnes ont juste présenté des chiffres au Parlement sans nous consulter", a-t-il dit à l’AFP.

Le budget alloue en outre 765.664 livres soudanaises (346.094 USD) à la commission électorale récemment désignée, qui doit ouvrir la voie à la tenue en 2009 d’élections nationales.

Seuls 452 millions de livres (204 millions USD) sont prévus pour la santé et 502 millions (227 millions USD) pour l’enseignement.