Société

« 20 militaires » tués par les rebelles touareg au nord du pays selon la rébellion

« Au moins 20 militaires » maliens ont été tués par des rebelles touareg qui ont attaqué une garnison de l’armée malienne dans la zone de Nampala, à 500 km au nord-est de Bamako, a affirmé à l’AFP une source proche de la rébellion sans que l’armée confirme ce bilan.

Par
Mis à jour le 20 décembre 2008 à 17:27

"Lors de notre attaque, nous avons pris le dessus, parce que nous nous sommes préparés. Il y a eu dans les rangs de l’armée plus de 20 morts. Nous le regrettons, mais c’était eux ou nous. De notre côté, nous avons des blessés", a indiqué cette source proche du chef rebelle Ibrahim Ag Bahanga, auquel les autorités attribuent la responsabilité de l’attaque.

Une source proche du gouvernement s’est refusée à donner un bilan: "Nous ne confirmons pas", a-t-elle dit.

Des sources officielles concordantes avaient auparavant indiqué que des combats entre des "Touareg armés" et des soldats maliens à Nampala avaient fait "des morts, des blessés" et abouti à des prises d’"otages" par les "rebelles" qui avaient pu s’enfuir.