Energie

Pétrole : ENI poursuit son expansion en Afrique

| Par Jeune Afrique
L'Afrique représente 60% de la production d'hydrocarbures d'ENI. DR

L'Afrique représente 60% de la production d'hydrocarbures d'ENI. DR ©

De nouveaux projets au Mozambique, au Congo et bientôt en Somalie ? La société pétrolière italienne ENI entend renforcer sa présence en Afrique subsaharienne.

L’aventure africaine de l’entreprise d’hydrocarbures ENI, entamée dans les années 1960, devrait s’accélérer au cours des prochains mois. C’est ce qu’annonce le groupe italien dans un communiqué paru sur son site internet le 19 septembre 2013.

Dans un premier temps, ENI devrait entamer des travaux d’exploration du site de Ngock, situé dans le bassin de la Cuvette, dans un joint venture avec la Société nationale des pétroles du Congo. En août 2013 déjà, le groupe avait fait part de la découverte de 600 millions de barils de brut léger sur les sites offshore de Nene Marine I & II. Ces deux projets renforcent la présence de la société italienne en République du Congo, où elle produit 110 000 barils de pétrole par jour (bpj), soit 6% de sa production annuelle, estimée à 1,7 million bpj.

Lire aussi :

Eni paie 400 millions de dollars de taxe au Mozambique
C’est reparti pour ENI
Transparence : les pays africains toujours défaillants

1ère compagnie pétrolière étrangère en Afrique

Eni poursuit également son expansion dans les autres pays africains. L’entreprise qui est la première compagnie pétrolière étrangère en Afrique, en termes de volume de production, participe actuellement à des projets d’exploration et de production en Angola, au Congo, au Ghana, au Gabon, en RD Congo, au Mozambique et au Nigeria.

Par ailleurs, l’exploration du site gazier de Mamba, au large du Mozambique, a permis à l’entreprise italienne de mettre à jour les plus larges réserves de gaz naturel de son histoire. La zone 4 de ce site, sur laquelle l’opérateur détient 70% des droits, renfermerait au moins 1 100 milliards de mètres cubes de gaz, selon le groupe. Enfin, des discussions seraient en cours avec le gouvernement somalien, au sujet de l’exploitation des réserves d’hydrocarbures de ce pays.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte