Dossier

Cet article est issu du dossier «Spécial Madagascar: les vidéos, les dépêches»

Voir tout le sommaire
Politique

Dépôt d’une demande de destitution du président

L'opposant malgache Andry Rajoelina, le 2 février 2009 à Antananarivo. ©

Le maire d'Antananarivo Andry Rajoelina a annoncé devant plusieurs milliers de partisans qu'il allait déposer dans l'après-midi une demande de destitution du président de Madagascar Marc Ravalomanana.

"Cet après-midi, je vais remettre à la Haute Cour constitutionnelle (HCC) la demande officielle pour la déchéance du président", a affirmé Andry Rajoelina à la faveur d’un nouveau rassemblement organisé sur la place du 13 Mai, au coeur de la capitale malgache.

"Nous allons suivre les procédures et nous allons attendre la déclaration de la Haute Cour constitutionnelle, de l’Assemblée nationale et du Sénat", a-t-il ajouté, appelant la communauté internationale à ne "pas se rendre complice d’un régime qui a bafoué la Constitution".

Le maire frondeur d’Antananarivo a également assuré qu’il était "en train de mettre en place la structure de la transition" et qu’il allait faire une tournée en province "dans quelques jours".

Plus de 5. 000 partisans et curieux, une affluence bien en deçà de celle du précédent rassemblement samedi, ont écouté lundi le discours du maire avant de se disperser dans le calme.

Aucun dispositif sécuritaire, hormis le service d’ordre du maire, n’était visible sur et aux abords de la place.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte