Archives

Madagascar: les bailleurs ont suspendu leurs aides budgétaires

Les principaux bailleurs de fonds de Madagascar ont suspendu fin décembre le versement de leur aide budgétaire au pays en attendant des clarifications sur la gestion des finances publiques, a annoncé vendredi le représentant de l'UE dans l'île.

« Après examen de la gestion des finances publiques dans la dernière partie de l’année (2008), les partenaires de l’appui budgétaire ont pensé qu’il fallait obtenir des clarifications du gouvernement sur un certain nombre de transactions budgétaires pour vérifier leur régularité », a expliqué Jean-Claude Boidin lors d’une conférence de presse à Antananarivo.

« Dans l’attente de ces clarifications, ils ont choisi de retarder les paiements de tranches d’appuis budgétaires qui étaient dus à la fin de l’année. (Elles) concernaient entre autres une tranche de 16,2 millions d’euros (pour l’UE) et dont le paiement a été mis en attente », a-t-il précisé.

M. Boidin n’a pas souhaité préciser le montant total de l’aide budgétaire actuellement gelée par les partenaires.

« C’est une décision qui a été prise en décembre, qui n’est pas en rapport direct avec les événements de janvier », a déclaré M. Boidin.

Une crise ouverte oppose depuis mi-décembre le maire de la capitale malgache au président de la République, Marc Ravalomanana, sur fond notamment de difficultés économiques de la population et de revendications démocratiques.

L’Union européenne, le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), la France et l’Allemagne, composent un groupe de partenaires qui offre à Madagascar des appuis budgétaires.

Parmi les transactions incriminées, le représentant de l’UE a notamment cité la « mise en place proposée de sociétés d’Etat pour lesquelles le capital n’était pas prévu au budget » et un « achat décidé par la présidence ».

L’achat, en décembre 2008, d’un nouvel avion présidentiel, Force One, d’un coût de 60 millions de dollars, fait partie des faits reprochés au président malgache par la population.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte