Politique
Colère en Outre-Mer

Cet article est issu du dossier

Colère en Outre-Mer

Voir tout le sommaire
Politique

Guadeloupe: Hervé Novelli partisan d’un report des voyages dans l’année

Le secrétaire d’Etat chargé du Tourisme, Hervé Novelli, a souhaité que les personnes dans l’impossibilité de se rendre en Guadeloupe en raison de la crise qui touche l’île, puissent reporter leur voyage dans l’année.

Par
Mis à jour le 18 février 2009 à 19:32

M. Novelli, qui organisera mardi avec son homologue des Transports, Dominique Bussereau, une réunion avec les tour-opérateurs et les transporteurs aériens, va leur demander de prendre plusieurs dispositions, pour que "les clients ne soient pas pénalisés outre mesure", a-t-il affirmé sur RTL.

"Soit on vous rembourse, si vous ne pouvez pas aller là-bas, à la Guadeloupe, soit on organise une autre destination, soit enfin, et c’est ce que je vais plaider auprès des transporteurs, on organise un report de votre voyage dans l’année qui vient", a expliqué M. Novelli. Il a évalué à "plus de dix millions d’euros" la perte de chiffre d’affaires pour les tour-opérateurs.

Le secrétaire d’Etat a également espéré que les tours-opérateurs acceptent ces reports de voyages sur d’autres vols.

"S’ils organisent le report dans l’année, sur la même destination, ce qui est évidemment préférable pour la Guadeloupe, encore faut-il que les transporteurs aériens acceptent, sur leurs vols, de faire ces reports, ce qui n’est pas aujourd’hui acquis", a-t-il rappelé.

"Dès demain matin, je vais m’y attacher avec mon collègue Dominique Bussereau pour faire en sorte que, au moins, cette filière puisse s’organiser au mieux pour les clients", a-t-il poursuivi.

L’Association des tour-opérateurs français (Ceto) avait, pour sa part, annoncé la semaine passée des mesures exceptionnelles d’assouplissement" pour les clients dans l’incapacité de se rendre en Guadeloupe.

Le Ceto avait notamment recommandé "le report sans frais sur la même destination ou une autre destination du tour-opérateur à une date ultérieure (report valable pour une période maximum de 12 mois)" et la possibilité "d’adapter commercialement" les conditions d’annulation au contexte actuel.