Politique
Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Cet article est issu du dossier

Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Voir tout le sommaire
Politique

Mort du président Vieira: l’UA « condamne fermement un acte criminel »

Le président de la commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, a « condamné fermement » l’assassinat par des militaires du président bissau-guinéen Joao Bernardo Vieira, le qualifiant « d’acte criminel », dans une déclaration à l’AFP.

Par
Mis à jour le 2 mars 2009 à 10:19

"J’ai appris ce matin avec une profonde consternation l’assassinat du président de la République de Guinée-Bissau, "Nino" Vieira. L’UA et moi-même, nous condamnons fermement cet acte criminel", a-t-il déclaré à l’AFP par téléphone.

Pour lui, cet assassinat est d’autant plus "grave" qu’il intervient "à un moment où des efforts étaient entrepris pour consolider la paix après les élections (législatives) de novembre pour renforcer le processus démocratique dans ce pays, après des élections qui s’étaient déroulées dans des conditions correctes".

Le président Vieira a été tué tôt lundi par des militaires, en représailles à un attentat à la bombe qui a coûté la vie dimanche soir au chef d’état-major de l’armée, le général Tagmé Na Waié, selon le responsable des relations extérieures de l’armée.