Dossier

Cet article est issu du dossier «Mandat d'arret contre Béchir: les réactions»

Voir tout le sommaire
Politique

L’UA va demander à l’ONU d’ »interrompre » la procédure CPI

©

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine va demander au Conseil de sécurité de l'ONU d'"interrompre" la procédure engagée par la CPI contre le président soudanais Omar el-Béchir, a annoncé le président du CPS lors d'un point de presse.

"Le CPS a décidé de poursuivre les démarches entamées vis-à-vis de la communauté internationale et surtout du Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’il interrompe ce processus engagé, pour permettre et donner une chance à la paix au Soudan", a déclaré l’ambassadeur du Burkina Faso et président du CPS, Bruno Zidouemba.

"Nous avons demandé au président de la Commission (Jean Ping) de dépêcher à New York, dans les plus brefs délais, une délégation de haut niveau pour entreprendre ces démarches auprès du Conseil (de sécurité) et du Secrétaire général de l’ONU", a-t-il ajouté.

Cette délégation sera chargée "de réitérer le souhait et la requête de l’UA exprimés par les chefs d’Etat lors du dernier sommet (en février) afin que le Conseil de sécurité suspende la procédure en cours de la CPI et donne plus de chance à la paix", a-t-il précisé.

Lire les autres articles du dossier

«Mandat d'arret contre Béchir: les réactions»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte