Santé

931 morts depuis janvier dans une épidémie de méningite

©

Une épidémie de méningite a fait 931 morts depuis début janvier dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest, le Nigeria étant le plus touché avec 562 décès, indique à Dakar le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

"Une épidémie de méningite affecte quatre pays d’Afrique de l’Ouest, avec, à ce jour (6 mars), un total de 13. 516 cas et 931 décès. Le Nigeria est le pays le plus touché avec 9. 086 cas et 562 décès, le Niger enregistre 2. 620 cas et 113 décès", selon le texte.

"Le Burkina Faso enregistre 1. 756 cas et 250 décès et au Mali, 54 cas et 6 décès ont été notés", poursuit l’Unicef, précisant: "la souche A de l’épidémie a été identifiée au Nigeria, au Niger et au Mali, alors qu’au Burkina Faso, c’est le streptococcus pneumoniae".

"Au Nigeria, la prise en charge des cas et une campagne de vaccination de masse sont en cours. Le stock de vaccins pourrait être insuffisant vu les tendances épidémiologiques, en particulier dans les districts du nord", avertit l’Unicef.

"Au Niger, les cas sont pris en charge et une campagne de vaccination de masse est en cours. Apres sept semaines, quelque 227. 270 personnes ont été touchées dans cinq districts. Les vaccins sont disponibles en nombre suffisant", selon l’agence de l’ONU.

"Au Burkina Faso, la prise en charge des cas est en cours. Aucun vaccin disponible ne peut prévenir la souche identifiée au Burkina Faso (streptococcus pneumoniae)", souligne-t-elle.

La bande sahélo-soudanienne est une des zones endémiques de la méningite à méningocoque. Ce que l’on appelle la ceinture africaine de la méningite s’étend de la Mauritanie (à l’ouest) a l’Éthiopie (à l’est), ce qui représente environ 350 millions de personnes.

Les flambées se produisent chaque année entre mai et décembre. La saison sèche, avec des vents forts de poussière et des nuits froides, exposent les gens aux infections respiratoires et facilite la propagation des bactéries.

Le plus grand foyer de l’épidémie enregistré en Afrique a eu lieu en 1996, avec plus de 250. 000 cas et 25 000 décès, selon l’Unicef.

La maladie provoque une inflammation de l’enveloppe du cerveau et de la moelle épinière et touche principalement les enfants et les jeunes adultes.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte