Transports

Nigeria : les propriétaires de jets privés mis à l’amende

Les autorités nigériannes estiment que 2/3 des jets privés du pays sont immatriculés à l'étranger. DR

Les autorités nigériannes estiment que 2/3 des jets privés du pays sont immatriculés à l'étranger. DR ©

Les propriétaires de jets privés du Nigeria vont devoir s’acquitter d’une taxe de 3 000 à 4 000 dollars pour chaque vol à l’intérieur du pays, selon une décision prise par l’Autorité de l’aviation civile du Nigeria.

Selon une note du directeur général de l’Autorité de l’aviation civile du Nigeria (NCAA), les opérateurs de jets privés immatriculés dans le pays devront désormais s’acquitter de la somme de 480 000 nairas (environ 3000 dollars). Dans le cas des jets privés immatriculés hors du Nigeria, la taxe sera de 640 000 nairas (près de 4000 dollars).

Lire aussi :

Quels pays africains abritent le plus de millionnaires ?
Qui est Tony Elumelu, le banquier philanthrope ?
Barclays à la chasse aux fortunes africaines

En conformité avec la loi

Le site internet nigérian Punch, qui rapporte cette information, précise que ces frais devront être réglés à l’avance, préalablement à chaque vol. Si l’Autorité de l’aviation civile précise que cette mesure a été prise en conformité avec la loi et insiste sur l’applicabilité immédiate de cette nouvelle taxe, les opérateurs aériens du Nigeria ne l’entendent pas de cette oreille. Ils contestent cette redevance qu’ils considèrent comme une double imposition et une taxe illégale.

Pour mettre un terme à la gronde, la NCAA a déposé une plainte devant la Haute Cour fédérale de Lagos, le 23 septembre 2013. Si la Cour tranche en faveur de la NCAA, cette nouvelle taxe pourrait permettre de lever jusqu’à 1,4 million de dollars par an.

6,5 milliards de dollars pour des jets privés

Le Nigeria a connu une explosion du marché des jets privés. Le site internet Forbes rappelle qu’entre 2010 et 2011, une poignée de riches nigérians ont dépensé près de 225 millions de dollars dans l’acquisition d’avions privés. Parmi ces propriétaires, on récence les milliardaires Aliko Dangote et Mike Adenuga, mais aussi des leaders religieux tels que David Oyedepo, pasteur de la Winners Chapel, qui en 2011 a acquis un jet pour 30 millions de dollars.

Toujours selon Punch, le parc de jets du pays a crû de 650% entre 2007 et 2012, passant de 20 appareils à près de 150. Ainsi, quelque 1000 milliards de nairas (environ 6,5 milliards de dollars) ont été consacrés à l’acquisition d’avions privés au Nigeria sur cette période.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte