Politique

France : le commissaire à la diversité Yazid Sabeg rend son rapport

| Par AFP

©

Yazid Sabeg a rendu jeudi au président français Nicolas Sarkozy son rapport sur la promotion de la diversité. Parmi les 76 propositions du commissaire chargé de cette question, on compte la mise en place d’instruments de mesure de la diversité. L’idée est loin de faire l’unanimité.

Développement des formations en alternance, désenclavement des quartiers sensibles, mesure statistique de la diversité : Yazid Sabeg, le commissaire à la Diversité, a remis jeudi 76 propositions au président de la République, qui se prononcera dans la deuxième quinzaine de juin sur les suites à donner à ce rapport.

L’essentiel de ces mesures, a dit jeudi Yazid Sabeg sur le perron de l’Elysée, concerne l’éducation et l’emploi des jeunes, avec une attention particulière à l’adéquation entre l’éducation/formation et l’emploi. Il a insisté sur l’importance de la formation en alternance et sur les vertus de l’apprentissage.

Plus de jeunes à l’ENA

Ses propositions portent aussi sur le désenclavement des quartiers sensibles, sur la diversité en entreprise – qui fait l’objet d’un label – et à l’école, où il propose d’augmenter le taux de boursiers. Quelques-unes de ses mesures ont une portée hautement symbolique, comme l’augmentation du nombre de jeunes issus de la diversité accueillis à l’ENA (Ecole nationale d’administration). D’autres reprennent des dispositions existantes qui peinent à être appliquées, comme le taux légal de formation en alternance (5%) dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Ses propositions, a-t-il souligné jeudi matin, ont "suscité un accord complet" de la part de Nicolas Sarkozy, tout en précisant que le Président s’exprimerait dans la deuxième moitié de juin (après les élections européennes).

Mesure de la diversité

Un volet important du rapport concerne la mesure de la diversité, "sur une base anonyme et volontaire", une idée émise en décembre dernier par Nicolas Sarkozy, qui a soulevé quelques polémiques de la part des opposants aux "statistiques ethniques".

L’objectif de la mesure de la diversité "est d’éclairer l’ensemble de la société et des pouvoirs publics sur les mécanismes discriminatoires, aujourd’hui pour partie occultés faute d’outils statistiques adaptés", écrit-il dans son rapport.

Il rappelle toutefois qu’un comité de réflexion, le Comité pour la mesure de la diversité et des discriminations (Comedd) présidé par le patron de l’INED, François Héran, est chargé de "déterminer la pertinence, le contenu des méthodes de recueil, la normalisation et la généralisation de la mesure de la diversité". Le Comedd doit rendre son avis le 30 juin, a-t-il indiqué jeudi.

Outre l’avis de ce comité scientifique, M. Sabeg demande que le Conseil d’Etat soit saisi pour "valider l’analyse qui est contenue dans (son) rapport" sur l’opportunité de mesurer la diversité.

"juxtaposition de mesures, sans ligne de force ni cohérence"

Sans attendre ni l’avis des scientifiques et du Conseil d’Etat ni les déclarations du Président de la République, quelques organisations ont commenté jeudi le rapport Sabeg.

La CFDT l’a jugé "décevant", parlant d’une "juxtaposition de mesures, sans ligne de force ni cohérence".

La CFTC se félicite "que l’hypothèse de fichiers ou de référentiel ethnoracial semble avoir été écartée", mais réaffirme son opposition "à la mise en place de statistiques qui pourraient classer les personnes selon une appartenance ethnique".

Le Conseil représentatif des associations noires (Cran), qui milite depuis trois ans pour l’instauration de statistiques sur la diversité, a salué en revanche le rapport comme la marque d’un "volontarisme historique au sommet de l’Etat".

Quant à SOS Racisme, il critique au contraire une "absence de propositions fortes", déplorant un abandon de la "politique de lutte contre les discriminations au profit d’une politique de ‘promotion de la diversité’".

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer