Médias

Deux journalistes arrêtés pour mensonge

| Par AFP

©

Le rédacteur en chef d’un hebdomadaire zimbabwéen privé et son adjoint ont été placés en détention. Ils sont accusés d’avoir écrit des « mensonges », probablement au sujet des responsables des enlèvements d’opposants l’année dernière.

 Le rédacteur en chef du Zimbabwe Independent, Vincent Kahiya, et son adjoint Constantine Chimakure ont été ont été arrêtés lundi à Harare pour avoir publié des "mensonges", a annoncé leur avocat Innocent Chagonda. Ils ont été convoqués lundi par la police et placés en détention.

"Ils sont accusés d’avoir publié un mensonge. Ils sont toujours en détention et comparaîtront demain (mardi)", a déclaré à l’AFP Me Chagonda. Il n’a pas précisé quel article était incriminé. Mais selon l’hebdomadaire The Standard, il s’agirait d’un papier publié vendredi nommant les personnes impliquées dans l’enlèvement d’opposants l’année dernière.

Des dizaines de militants des droits de l’Homme et de partisans du Mouvement pour le changement démocratique (MDC, ex-opposition) ont été interpellés fin 2008 et détenus au secret avant de comparaître devant la justice.

Certains, comme la célèbre militante des droits humains Jestina Mukoko, ont été libérés une première fois sous caution, après la formation d’un gouvernement d’union nationale en février. Dix-huit d’entre eux ont été de nouveau détenus la semaine dernière avant d’être libérés sous caution en attendant leur procès.

Fermeture des journaux indépendants

Le gouvernement formé par le chef du MDC Morgan Tsvangirai et le président Robert Mugabe avait annoncé en avril vouloir assouplir la très rigide loi sur les médias pour permettre une libéralisation du secteur. Depuis la formation du nouveau gouvernement le 13 février, deux projets de quotidiens indépendants ont été annoncés.

Le gouvernement du président Mugabe avait voté une loi avant l’élection présidentielle de 2002 qui a servi à expulser des correspondants étrangers et à fermer au moins quatre journaux indépendants qui étaient très critiques à son égard.

Le dernier quotidien indépendant du Zimbabwe, le Daily News, a fermé en 2004 pour ne pas avoir respecté les strictes lois sur la presse.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer