Politique

Elections générales : ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote au Malawi ont ouvert mardi à 6H00 (04H00 GMT) pour les élections présidentielle et législatives, les quatrièmes depuis l’instauration du multipartisme en 1994 dans ce pays pauvre d’Afrique australe, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Par
Mis à jour le 19 mai 2009 à 06:07

A Goliati (sud), dans le village natal du président sortant Bingu wa Mutharika, plusieurs centaines de personnes attendaient devant le bureau de vote dans une ambiance très détendue.

"Maintenant, il est temps de voter parce qu’on a besoin de développement", a lancé Esther Kamoto qui attendait depuis plusieurs heures, pieds nus, devant le bureau de vote.

A 88 ans, elle votait seulement pour la deuxième fois. "Avant je ne voyais pas à quoi cela servait", a-t-elle souligné.

"Je suis content d’être là parce que c’est mon droit de voter pour la personne que j’ai choisie pour développer cette région", a renchéri un autre électeur, Joseph Mahaya, muni de sa carte plastifiée avec son nom, sa date de naissance et sa photo émise par la Commission éctorale.

Bingu wa Mutharika contre John Tembo

Ils attendaient l’arrivée du président Mutharika. Au pouvoir depuis 2004, ce dernier se présente pour un deuxième et dernier mandat à un scrutin qui s’annonce serré face à son principal adversaire, John Tembo, le bras droit de l’ancien dictateur Kamuzu Banda (1964-1994).

Quelque 5,8 millions d’électeurs sont également appelés aux urnes pour élire leurs 193 députés parmi 1. 150 candidats, dont 20% de femmes.

Selon la mission d’observation de l’Union européenne, la campagne électorale s’est déroulée "dans le calme et la paix" en dépit de "l’abus des médias publics par le pouvoir". Elle a été largement dominée par la peur de la faim dans un pays qui a connu la famine en 2005.

Environ 5. 000 policiers et 3. 000 soldats ont été déployés pour assurer la sécurité de ces scrutins qui s’achèveront à 18H00 (16H00 MT) avec la fermeture des 3. 900 bureaux de vote.

Les résultats sont attendus jeudi.