Politique

Chirac nie avoir reçu un soutien financier de Bongo

Jacques Chirac juge les propos de Valéry Giscard d'Estaing "dénués de tout fondement"

Jacques Chirac juge les propos de Valéry Giscard d'Estaing "dénués de tout fondement" ©

Jacques Chirac dément avoir reçu en 1981, pendant la campagne présidentielle française, des fonds du président gabonais défunt Omar Bongo. L’ancien chef de l’Etat répondait à une accusation lancée mardi par l’ex-président Valéry Giscard d’Estaing.

L’ancien président de la République Jacques Chirac a affirmé mercredi à l’AFP que les propos de Valéry Giscard d’Estaing selon lesquels le président gabonais Omar Bongo aurait soutenu financièrement sa campagne pour la présidentielle de 1981, étaient "dénués de tout fondement".

L’ancien chef de l’Etat était interrogé après une réunion du Conseil constitutionnel à laquelle il participait.

"Médiocre polémique"

"Ces propos sont dénués de tout fondement. Ils ne relèvent que d’une médiocre polémique", a déclaré Jacques Chirac.

Mardi, l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing avait déclaré sur Europe 1: En 1981, "normalement, vous savez qu’on n’acceptait pas des versements de fonds provenant de pays étrangers qui soutenaient des candidats en France. Et j’ai appris que Bongo soutenait financièrement Jacques Chirac".

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte