Société

La CPI ordonne le jugement de Bemba pour crimes de guerre en Centrafrique

Jean-Pierre Bemba est sous le coup de cinq accusations ©

La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné lundi le jugement de Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la RD Congo pour cinq accusations dont crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis par sa milice en République centrafricaine en 2002-2003.

"La Chambre préliminaire II a conclu qu’il y avait des preuves suffisantes donnant des motifs substantiels de croire que Jean-Pierre Bemba Gombo est pénalement responsable, pour avoir effectivement agi en qualité de chef militaire", des crimes de meurtre, viol, pillage, indique la CPI dans un communiqué.

"La Chambre préliminaire II a donc renvoyé l’affaire en jugement devant une chambre de première instance, dont la composition sera annoncée par la présidence de la Cour", ajoute la CPI.

Bemba, 46 ans, avait comparu devant la CPI en janvier lors d’audiences de confirmations de charges concernant des exactions commises par sa milice en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003. Il avait été arrêté le 24 mai 2008 à Bruxelles, en vertu d’un mandat d’arrêt délivré par la CPI.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte