Archives

Lancement des travaux de construction du port de Tanger Med 2

Le roi du Maroc Mohammed VI a procédé mercredi au lancement des travaux de construction du port Tanger Med 2, extension du complexe portuaire du même nom, lancé en juillet 2002 et partiellement opérationnel depuis 2007.

Par
Mis à jour le 17 juin 2009 à 19:04

Le contrat pour la conception et la construction de ces nouvelles infrastructures, édifiées sur la côte méditerranéenne à quelques kilomètres dans l’ouest de Tanger Med 1, a été attribué à un consortium de partenaires formé -à parts égales (20% chacun)- de Besix (Belgique), Bouygues Travaux Publics (France), Bymaro (Maroc), Saipem (Italie) et Somagec (Maroc), pour un montant global de 9,25 milliards de dirhams (environ 825 millions d’euros).

Ce consortium a remporté l’appel d’offres, lancé en juillet 2007, face à des entreprises chinoises.

La réalisation de Tanger Med II portera, à terme, la capacité globale de cet ensemble portuaire à plus de 8 millions de conteneurs, ce qui en fera l’un des plus grands ports de Méditerranée et d’Afrique, ont souligné Salaheddine Mezouar, ministre marocain de l’Economie et des Finances, et Saïd El Hadi, président du directoire de l’Agence spéciale Tanger Méditerranée.

Objectif 3 millions de conteneurs

Crise économique oblige, Tanger Med 2 -qui comptera 2,8 km de quais à conteneurs lorsqu’il sera terminé- voit son entrée en service décalée de 15 mois par rapport au calendrier initial et sera développé en deux phases, a expliqué Saïd El Hadi au cours d’une conférence de presse sur le site de Tanger Med 1.

Illustration de cette crise, le trafic mondial de conteneurs enregistrera un recul de 9 à 10% en 2009, selon M. El Hadi.

La phase 1 de Tanger Med 2 portera sur la réalisation, dans un délai de 51 mois, du terminal 4, capable de "traiter" 2,2 millions de conteneurs sur 1. 200 mètres de quais et 60 hectares de terre-plein. La mise en service de ce terminal est fixée au 2ème trimestre 2014 et sa concession a été attribuée pour 30 ans à l’opérateur marocain Marsa Maroc.

La phase 2, ou terminal 3 (1. 300 mètres de quais/3 millions de conteneurs/80 hectares), sera lancée "en fonction de l’évolution de la demande en infrastructure portuaire", a précisé M. El Hadi.

Une plate-forme incontournable

Tanger Med 2 "est un projet stratégique pour le Maroc", a pour sa part souligné Salaheddine Mezouar, soulignant qu’il fallait "faire de la position géographique du Maroc, à proximité du plus grand marché de consommation au monde (ndlr: l’Union européenne), un facteur de compétitivité".

"Le Maroc a décidé de poursuivre sa politique d’investissements stratégiques et logistiques parce que les crises ont une durée limitée et qu’il faut être prêt lorsque le marché repartira", a-t-il expliqué.

De ce point de vue, a-t-il poursuivi, l’ensemble portuaire Tanger Med, idéalement placé sur le détroit de Gibraltar, doit devenir "une plate-forme d’exportation, industrielle et de services", vers l’Europe et le marché nord-américain.

Pour cela, l’Etat marocain entre comme actionnaire dans le projet Tanger Med 2, à hauteur de 2 milliards de dirhams (environ 190 millions d’euros), a-t-il précisé. "L’Etat se désengagera une fois le terminal 3 concédé et ses revenus sécurisés", a pour sa part indiqué M. El Hadi.