Économie

Yerim Sow veut construire l’un des 5 plus grands groupes hôteliers en Afrique

Inaugure Hospitality, le groupe fondé par le tycoon sénégalais Yerim Sow, lance quatre marques hôtelières pour l’Afrique et compte investir 315 millions d’euros pour construire 2 200 chambres dans 13 pays africains.

Mis à jour le 3 octobre 2013 à 17:03

Mis à jour le 05 octobre 2013 : Mangalis n’opérera pas de marques autres que les siennes, contrairement à ce qui était indiqué dans une première version.

Le secteur de l’hôtellerie africain est promis au plus bel avenir. Les grands acteurs du secteur l’ont compris mais pas seulement. Yerim Sow aussi : le tycoon sénégalais, via son groupe Teyliom (ex-Teylium), a mis sur pied le groupe Inaugure Hospitality, basé à Barcelone, ainsi que sa filiale de gestion Mangalis. Selon un communiqué diffusé le 1er octobre 2013, Mangalis entend investir 315 millions d’euros (508 millions de dollars) dans la construction de 2 200 chambres et suites réparties sur 15 hôtels dans 13 pays africains.

Teylium devient Teyliom

Changement de nom pour Teylium. Le groupe, créé en 2001 par Yerim Sow, s’appelle désormais Teyliom. “Depuis trois mois environ”, souligne l’homme d’affaires sénégalais, joint au téléphone par Jeune Afrique. “Ce changement d’identité n’est pas le signe d’une rupture, mais celui d’un nouveau départ”, indique le groupe dans un document de présentation. Le “om” traduit l’importance des ressources humaines, est-il également expliqué. Ce changement de nom s’accompagne aussi d’un changement d’identité visuelle et de signature (“L’empreinte du futur” devenant “Tomorrow is now »).

Le groupe Teyliom est actif dans l’immobilier (Teyliom Properties), l’industrie et l’agro-industrie (Teyliom Industries), les énergies (Teyliom Energies), le secteur financier (Teyliom Finance) et, depuis peu, dans l’hôtellerie (Teyliom Hospitality). Il compte notamment comme filiales les eaux minérales Olgane et la banque BridgeBank en Côte d’Ivoire. Il vient également de prendre une participation au tour de table de la Banque nationale pour le développement économique au Sénégal, où il possède en outre le centre commercial Sea Plaza et l’hôtel Radisson Blue.

En revanche, le groupe semble être sorti du secteur télécoms qui avait pourtant fait la fortune de Yerim Sow, il y a une dizaine d’années

Contrats de gestion

Mangalis serait ainsi en train d’investir au Tchad, au Nigeria, au Cameroun, au Niger, au Ghana, au Bénin, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Libéria, au Burkina Faso, en RD Congo et en Sierra Leone. D’après le communiqué, 15 hôtels sont actuellement en cours de construction dans plusieurs grandes villes d’Afrique. Le groupe a lancé quatre marques couvrant le segment économique (Seen et Seen +), ainsi que le segment moyen / haut de gamme avec Noom et Noom Résidences.

En dehors de ces hôtels développés en propre, Mangalis entend aussi opérer dans le cadre de contrats de gestion d’autres sites (avec les mêmes marques) pour atteindre les 40 hôtels et résidences. Les dirigeants de Mangalis disposent d’une expérience dans l’industrie hôtelière, acquise chez Accor, Jumeirah, Ritz- Carlton, Mandarin Oriental et AC Hotels by Marriott, selon le communiqué de Mangalis. À leur tête, Denis Sorin, un ancien d’Accor et de Katara Hospitality.

Standards internationaux

 »Mangalis est désormais le seul groupe hôtelier né en Afrique qui offre une gamme complète de marques bien conçues, inspirées par l’Afrique et avec une véritable vision internationale“, a souligné celui-ci. “Nous pensons que le marché africain a été maltraité pendant trop longtemps par les groupes régionaux et internationaux et nous avons l’intention d’apporter de véritables normes internationales et la meilleure qualité de service à un marché qui aspire à cela.”

Aucun détail n’a été divulgué sur le capital du groupe Inaugure Hospitality, créé il y a deux ans, ni sur les financements des différents projets. Il est probable que Teyliom contrôle la majorité du capital.

Le conseil d’administration du groupe est composé de Yerim Sow, Yigo Thiam (directeur général de Teyliom), Paul Derreumaux (fondateur et ancien président de Bank of Africa) et de Tidiane Mbaye (ancien directeur général de Sonatel au Sénégal), selon le site internet du groupe.

Lire aussi :

Yerim Sow, l’insaisissable golden boy sénégalais
Hôtellerie : le boom du tourisme d’affaires
Enfin un guide web pour voyageurs d’affaires !