Archives

Dmitri Medvedev fait le plein d’énergie

| Par AFP
La relance des relations économiques entre les deux pays sera au coeur des entretiens

La relance des relations économiques entre les deux pays sera au coeur des entretiens ©

La Russie et le Nigeria doivent signer divers accords concernant les domaines du gaz et du nucléaire. Le Nigeria est le deuxième partenaire économique de Moscou en Afrique, après l’Afrique du Sud.

Le président russe Dmitri Medvedev devait entamer mercredi au Nigeria une visite axée essentiellement sur le dossier de l’énergie avec la conclusion d’accords dans les domaines du gaz et du nucléaire.

A l’occasion de la première visite du président russe dans le pays le plus peuplé d’Afrique, le groupe russe Gazprom devrait signer avec la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) un accord lui offrant un accès aux réserves de gaz du géant énergétique d’Afrique.

Un autre accord devrait être conclu portant sur "une coopération dans l’usage pacifique de l’énergie nucléaire, visant particulièrement la production d’électricité", a indiqué un porte-parole de la présidence nigériane.

Gazoduc trans-Sahara

Membre clé de l’Opep, qui produit 40% du pétrole mondial, le Nigéria dispute à l’Angola – autre étape de la tournée africaine du président russe avec la Namibie – la place de premier producteur de brut d’Afrique.

Gazprom serait également intéressé par une participation au projet de gazoduc trans-Sahara qui devrait permettre l’exportation terrestre du gaz nigérian vers le Sud de l’Europe.

D’autres accords dans les domaines de la coopération, de l’espace et sur la protection des investissements mutuels devraient être signés, selon le Kremlin.

Gagner du terrain en Afrique

La relance des relations économiques entre les deux pays sera au coeur des entretiens du président russe avec son homologue nigérian Umaru Yar’Adua, a indiqué le Kremlin.

Les échanges économiques entre les deux pays sont de l’ordre de 300 millions de dollars par an et le Nigéria est le deuxième partenaire économique de Moscou en Afrique, après l’Afrique du Sud.

Au delà des aspects économiques de sa tournée, le président russe s’efforcera également de permettre à la Russie de reprendre pied en Afrique où l’influence de Moscou s’est écroulée avec la chute de l’URSS.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer