Société

Une adolescente survit au crash de l’A310

La rescapée comorienne est dans un état qui "n'inspire pas d'inquiétude" ©

Une rescapée de 14 ans, la seule à ce jour de l'accident de l'Airbus A310 de la compagnie Yemenia, a été hospitalisée mardi dans la capitale comorienne dans un état qui "n'inspire pas d'inquiétude", a indiqué à l'AFP la porte-parole du Croissant Rouge des Comores, Ramulati Ben Ali.

"L’adolescente, âgée de 14 ans, est arrivée à l’hôpital El Maarouf. On nous a dit que son état n’inspirait pas d’inquiétude", a indiqué Mme Ben Ali par téléphone.

Selon elle, une seule rescapée a été retrouvée pour le moment par les équipes de secours.

Le porte-parole du gouvernement Kamaleddin Afraitane a confirmé cette information, affirmant que "le seul survivant était une adolescente de 14 ans originaire du village de Nioumadzaha" (sud-est).

"La rescapée est une jeune fille de 14 ans qui est avec nous en ce moment en salle de réanimation. Elle est consciente, elle parle, mais on essaie de la réchauffer parce qu’elle a pris un coup de froid", a déclaré à l’AFP mardi soir Ada Mansour, le médecin comorien qui l’a auscultée à l’hôpital de Moroni.

"J’ai dû sauter pour la récupérer"

"On essaie de la rétablir, mais on ne l’interroge pas pour ne pas la fatiguer", a-t-il ajouté, précisant qu’elle s’exprimait en comorien.

Interrogé au sujet de précédentes informations faisant état d’un enfant de cinq ans qui avait été récupéré par les sauveteurs, M. Mansour a expliqué qu’il se "fondait sur des informations reçues des bateaux présents sur le site de recherche. Mais je ne l’avais pas vu".

L’un des sauveteurs de l’adolescente, interrogé par la radio française Europe 1, a décrit comment il avait aperçu la jeune fille, nageant dans une mer houleuse au milieu des corps et des débris de l’avion vers 04H00 (01H00 GMT mardi).

"On a essayé de jeter la bouée, elle n’a pas pu prendre la bouée, j’ai dû sauter pour la récupérer. Elle tremble, elle tremble. On lui a mis quatre draps, on lui a donné de l’eau chaude et sucrée, on lui a simplement demandé le nom, le village. On va l’emmener à l’hôpital d’urgence", a rapporté le sauveteur à la radio.

Clarifier les causes de l’accident

M. Afraitane a par ailleurs précisé à l’AFP qu’un "avion Transall de l’armée française était arrivé en provenance de la Réunion avec des zodiacs et des éléments de la police scientifique. Un hélicoptère français est attendu demain (mercredi) pour participer aux opérations de recherche en mer, ainsi qu’un bateau français".

"Des techniciens du Yémen sont arrivés à Moroni (mardi) en fin d’après-midi avec des enquêteurs pour clarifier les causes de l’accident", a-t-il précisé.

L’A310 de la compagnie aérienne Yemenia avait embarqué ses passagers à Sanaa au Yémen pour se rendre à Moroni, via Djibouti, avec 153 passagers et membres d’équipage. Il s’est abîmé en mer dans la nuit de lundi à mardi à quelques kilomètres des côtes comoriennes après avoir vainement tenté d’atterrir, selon des témoins.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte