Société

Un ex-haut responsable administratif condamné à perpétuité pour génocide

Un ancien haut responsable administratif rwandaisa été condamné mercredi à la réclusion criminelle à perpétuité pour génocide par un tribunal populaire gacaca. Augustin Hategeka a été reconnu coupable d’avoir permis le massacre d’enseignants en 1994.

Par
Mis à jour le 9 juillet 2009 à 08:21

Un ancien haut responsable administratif rwandais qui était poursuivi pour génocide, Augustin Hategeka, a été condamné mercredi à la réclusion criminelle à perpétuité par un tribunal populaire gacaca, a rapporté jeudi Radio Rwanda (gouvernementale).

M. Hategeka fut préfet de Gitarama (centre) quelques années après le génocide, avant d’être élu maire de Muhanga (centre), poste dont il avait démissionné en 2007, officiellement "pour des raisons personnelles".

Selon Radio Rwanda, l’ancien responsable a été reconnu coupable d’avoir joué un rôle dans le massacre de plusieurs enseignants qui avaient cherché refuge dans un complexe appartenant à l’église catholique dans la région de Gitarama pendant le génocide de 1994.

Enseignants piégés et massacrés

Il les a embarqués dans un véhicule promettant de les conduire à un endroit où ils allaient toucher leur salaire mais ils ont été tués en cours de route, a rapporté la radio citant les conclusions d’une juridiction gacaca de Kigali qui s’était déplacée à Gitarama pour ce procès.

Inspirées des anciennes assemblées villageoises lors desquelles les sages réglaient les différends, assis sur le gazon (gacaca, en langue rwandaise), ces juridictions sont chargées de juger les auteurs présumés du génocide de 1994, à l’exception des "planificateurs" au niveau national.

Le ministre rwandais de la Justice, Tharcisse Karugarama, a indiqué mardi sur les ondes de Radio Rwanda, que les gacacas avaient déjà jugé près de 1,5 million de personnes. Selon les prévisions officielles, la clôture des procès gacacas, plusieurs fois reportée, devrait avoir lieu cette année, à une date qui reste encore à fixer.