Société

La défense de Charles Taylor coûte 1,5 million de dollars par an

Les salaires de l’équipe de défense de l’ancien président du Liberia Charles Taylor, dont le procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité reprend lundi à La Haye, coûtent 1,5 million de dollars par an au Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL).

Par
Mis à jour le 13 juillet 2009 à 07:57

Le tribunal verse chaque mois 130. 000 dollars à la vingtaine de juristes et d’avocats chargés de la défense de M. Taylor, reconnu "indigent". Il paie aussi leurs frais de voyage et leur fournit des bureaux à La Haye, en Sierra Leone et au Liberia, selon l’accusation.

"C’est le montant le plus élevé jamais versé à une équipe de défense dans l’histoire des tribunaux internationaux", affirme le procureur dans un document publié en réponse à l’avocat de M. Taylor qui s’est plaint à de nombreuses reprises de manquer de ressources.

Le TSSL est financé par des contributions volontaires des Etats. Son budget prévisionnel est de 28 millions de dollars pour 2009 et de 12 millions de dollars pour 2010.

Témoignage sans précédent de Taylor

M. Taylor commencera à témoigner mardi, pendant six semaines environ. Ce témoignage est sans précédent, les chefs d’Etat poursuivis jusqu’ici n’ayant pas pu ou voulu témoigner pour leur propre défense.

L’ex-président yougoslave Slobodan Milosevic, qui se défendait seul, est mort dans sa cellule à La Haye en mars 2006 avant la fin de son procès au cours duquel il avait l’intention de plaider sa cause lui-même devant le Tribunal pénal international (TPI) pour l’ex-Yougoslavie.

Plusieurs avocats de l’ex-président irakien Saddam Hussein ont été assassinés. D’autres ont boycotté le tribunal irakien qui a ordonné son exécution par pendaison en décembre 2006.