Justice

Charles Taylor qualifie de « mensonges » les accusations portées contre lui

L'ex-président libérien plaide non coupable de onze crimes ©

Charles Taylor a qualifié mardi de "mensonges" les accusations de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité portées contre lui devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à La Haye. L'ex-président libérien plaide non coupable de onze crimes, notamment meurtre, viol et enrôlement d'enfants soldats.

L’ex-président du Liberia Charles Taylor a qualifié mardi de "mensonges" les accusations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité portées contre lui devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à La Haye.

"Il est très très très malheureux que la désinformation, les mensonges et rumeurs de l’accusation m’associent" à l’image d’un meurtrier et d’un violeur, a déclaré Charles Taylor, 61 ans.

Premier témoin cité par la défense, M. Taylor a prêté serment et juré de ne dire "que la vérité".

L’ex-président plaide non coupable de onze crimes, notamment meurtre, viol et enrôlement d’enfants soldats. Il est jugé depuis janvier 2008 pour son rôle dans la guerre civile en Sierra Leone qui a fait 120. 000 morts et des milliers de mutilés entre 1991 et 2001.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte