Politique

Tandja grand gagnant du référendum

Par
Mis à jour le 7 août 2009 à 12:34

Les Nigériens ont approuvé à 92,50% le référendum constitutionnel controversé du chef de l’Etat Mamadou Tandja. Ces résultats, qui doivent être validés par la Cour constitutionnelle, signifient que le nombre de mandats présidentiels devient illimité.

Les Nigériens ont approuvé l’adoption d’une nouvelle Constitution permettant de prolonger le mandat du président Mamadou Tandja lors du référendum tenu mardi, selon le résultat annoncé vendredi par la commission électorale (Céni).

Le "oui" l’a emporté avec 92,50% des votes, a annoncé le président de la Céni Moumouni Hamidou lors de la cérémonie de proclamation officielle des résultats.

Le taux de participation à la consultation a été de 68,26%, a-t-il précisé.

Mandats illimités

L’opposition, qui dénonce depuis des semaines un "coup d’Etat" du président, avait appelé à boycotter le référendum.

Quelque six millions de Nigériens étaient convoqués aux urnes mardi pour se prononcer sur l’adoption d’une nouvelle Constitution devant permettre à Mamadou Tandja, 71 ans, de se maintenir au pouvoir trois ans de plus, puis de se représenter autant de fois qu’il le souhaite.

La Constitution actuelle impliquait qu’il se retire le 22 décembre, à la fin d’un second quinquennat consécutif.

Les résultats annoncés vendredi par la commission électorale doivent être validés par la Cour constitutionnelle.