Politique

Eyéghe Ndong souhaite un candidat unique contre Bongo

A quelques jours de l’élection présidentielle gabonaise, le candidat de l’opposition Jean Eyéghe Ndong a demandé aux autres opposants de ne désigner plus qu’un seul candidat, pour pouvoir sérieusement contrecarrer les aspirations du candidat du PDG, Ali Bongo Ondimba.

Par
Mis à jour le 25 août 2009 à 19:05

Jean Eyeghe Ndong, ancien Premier Ministre et candidat indépendant © AFP

Jean Eyéghe Ndong, ex-Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle du 30 août au Gabon, a appelé mardi les présidentiables de l’opposition à présenter une "candidature unique" pour battre le candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba.

"J’invite tous mes collègues candidats, opposés réellement et véritablement au système PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir), à une candidature unique afin d’assurer (…) notre victoire, la victoire du peuple gabonais", a déclaré à la presse Jean Eyéghe Ndong.

"Je viens de parcourir le Gabon. Les dizaines de milliers de Gabonaises et de Gabonais que j’ai rencontrés et que j’ai écoutés ne pensent et ne disent qu’une seule chose: ‘fini, le système Bongo’ ", a-t-il dit. Ils demandent "de manière pressante l’avènement d’une candidature unique de l’opposition", a ajouté l’ancien Premier ministre.

Selon lui, une "rencontre" est prévue entre candidats pour "décider". "J’attends que" les autres candidats "réagissent à mon appel, je pense que ça ne saurait tarder", a-t-il dit, précisant qu’il avait "en tête" le nom d’un candidat unique possible.

"Nous avons eu des discussions informelles à ce sujet mais cette fois-ci je pense qu’il est temps que les choses se précisent.

Nous devons nous conformer au voeu de la population", a expliqué Jean Eyéghé Ndong.

En tout 23 candidats sont en lice pour le scrutin à un tour du 30 août qui doit permettre aux Gabonais de choisir un successeur au président Omar Bongo, décédé en juin, et dont le fils aîné Ali Bongo Ondimba a été investi candidat par le PDG.

Selon des observateurs, Jean Eyéghe Ndong pourrait se désister en faveur d’un autre ancien Premier ministre, Casimir Oyé Mba.