Sport

Zuma dénonce  » l’humiliation  » dont est victime Semenya

| Par AFP
Une enquête doit déterminer le genre de Caster Semenya

Une enquête doit déterminer le genre de Caster Semenya ©

Le président sud-africain est en froid avec la Fédération internationale d’athlétisme. En cause : les allégations selon lesquelles sa compatriote Caster Semenya, médaillée d’or sur 800m aux Mondiaux d’athlétisme, pourrait être un homme.

Le président sud-africain Jacob Zuma a exprimé mardi son "mécontentement" vis à vis de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), dénonçant l’"humiliation" dont est victime sa jeune compatriote Caster Semenya, dont le genre est mis en question.

"Nous tenons à exprimer notre mécontentement face à la manière dont Mlle Semenya a été traitée", a déclaré M. Zuma, qui parlait au nom du gouvernement devant la presse à Pretoria.

"C’est une chose de faire en sorte qu’aucun athlète ne dispose pas d’un avantage injuste sur les autres, c’en est une autre que d’humilier en public un honnête professionnel et un athlète compétent", a lancé le chef de l’Etat après s’être entretenu avec la délégation sud-africaine aux Mondiaux de Berlin.

La décision de l’IAAF de diligenter un comité d’experts pour enquêter sur le genre de la jeune femme, âgée de 18 ans, a scandalisé l’Afrique du Sud, qui s’est rassemblée en quelques jours derrière sa nouvelle championne.

Sous le choc de cette mise en doute, Semenya avait failli ne pas aller chercher sa médaille d’or après sa victoire mercredi en finale du 800 m en 1:55. 45, avec cinq mètres et plus de deux secondes d’avance sur ses poursuivantes.

Caster Semenya est arrivée mardi en Afrique du Sud, où ses compatriotes lui ont préparé un accueil chaleureux.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte