Société

Peine de mort requise contre deux Norvégiens

Le ministère public a requis la peine de mort vendredi contre deux Norvégiens accusés d’avoir commis un meurtre dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). La peine de mort n’est plus appliquée dans le pays, mais commuée en peine à perpétuité.

Par
Mis à jour le 28 août 2009 à 16:28

Un tribunal militaire du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) a requis vendredi la peine de mort contre deux Norvégiens pour l’assassinat d’un Congolais et espionnage, début mai dans cette région.

Tjostolv Moland, 28 ans, et Joshua French, 27 ans, deux ex-militaires, sont accusés d’avoir tué le 5 mai le chauffeur d’un véhicule 4×4 qu’ils avaient loué à Kisangani, capitale de la Province orientale, où ils affirment s’être rendus comme touristes.

Vendredi, le ministère public a requis la peine de mort contre les accusés.

Si elle peut encore être requise, la peine de mort n’est toutefois plus appliquée et est commuée en prison à perpétuité en RDC, où les tribunaux militaires sont compétents pour les affaires avec usage d’armes à feu.

Les deux Norvégiens ont toujours plaidé non coupable, déclarant avoir été attaqués par des bandits, alors qu’ils étaient en repérage pour faire venir d’autres touristes dans la région.