Politique

Raid américain : confirmation de la mort d’un chef d’Al-Qaïda

Saleh Ali Saleh Nabhan figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI ©

Les islamistes radicaux somaliens shebab ont reconnu qu'un leader d'Al-Qaïda en Somalie, le Kényan Saleh Ali Saleh Nabhan, avait bien été tué lundi lors d'un raid américain, a indiqué mardi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE Intelligence.

Selon SITE Intelligence, les shebab ont admis la mort de Saleh Ali Saleh Nabhan et d’un groupe de combattants dans un communiqué posté sur "des forums jihadistes".

Les shebab ont "indiqué que six hélicoptères ont initialement participé à l’attaque et ont fait feu ‘lourdement et de manière ciblée’ sur une voiture conduite par les combattants", selon SITE Intelligence.

"Ils ont dit que deux des hélicoptères ont atterri et que les combattants ont riposté durant une heure, mais ont été débordés par les quatre autres appareils", a ajouté SITE Intelligence.

Activement recherché

Un responsable américain avait indiqué lundi que Saleh Ali Saleh Nabhan avait été tué lors d’un raid des forces armées américaines dans le sud de la Somalie, dans une zone sous contrôle des shebab, qui se réclament ouvertement d’Al-Qaïda et de son chef Oussama ben Laden.

Nabhan, 30 ans, originaire de Mombasa (sud-est du Kenya), figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par la police fédérale américaine (FBI) pour son implication dans un attentat contre un hôtel appartenant à des Israéliens, qui avait fait 18 morts, dont trois kamikazes, près de Mombasa, le 28 novembre 2002.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte