Politique

Remaniement ministériel post-électoral

Le poste de premier ministre est dissout ©

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, réélu en juillet, a procédé mardi soir à un remaniement ministériel du gouvernement qui ne comporte pas de Premier ministre, selon un décret lu à la radio et à la télévision publiques.

La nouvelle équipe gouvernementale comprend 37 membres, contre 38 dans la précédente alors que le poste de Premier ministre, occupé par Isidore Mvouba est dissout, selon le décret publié par le directeur de cabinet du président congolais, Firmin Ayessa.

Le gouvernement est chargé de "mettre en mouvement le chemin d’avenir", le projet de société promis par M. Sassou Nguesso lors de sa campagne électorale.

"Le gouvernement comprend quatre pôles –infrastructures de base, économie, souveraineté et socio-culturel– et chaque pôle a à sa tête un ministre, lui-même en charge d’un ministère", a ajouté M. Ayessa.

M. Mvouba était Premier ministre sans être chef du gouvernement, M. Sassou Nguesso étant déjà président et chef du gouvernement. M. Mvouba devient ministre d’Etat, coordonnateur du pôle des infrastructures de base, ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande.

Dix nouveaux ministres

Vingt-sept ministres conservent leurs portefeuilles ou ont été mutés. Dix ministres sont des nouveaux venus.

Parmi les entrants figurent l’ancienne directrice de cabinet de l’ancien président Pascal Lissouba (1992-1997), Claudine Munari, qui hérite du ministère du commerce et des approvisionnements.

Le Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD, anciennement à l’opposition), qui a conclu à la veille de la présidentielle un accord politique avec le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir), s’est vu confier le ministère de l’Industrie touristique et des loisirs, qui sera dirigé par son secrétaire général Mathieu Martial Kani.

L’ancien ministre de la coopération, Charles Zacharie Bowao, un professeur de philosophie de l’université, s’occupera de la Défense nationale.

Le ministère des Hydrocarbures revient à André Raphaël Loemba, originaire de la région pétrolifère du Kouilou (sud).

Le ministère des sports a été confié au général Jacques Yvon Ndolu, qui était capitaine des Diables rouges lorsque l’équipe nationale du Congo a remporté la huitième Coupe d’Afrique des nations (CAN) à Yaoundé en 1972.

M. Sassou Nguesso a été réélu pour un septennat avec un score de 78,61% des suffrages. Les résultats de la présidentielle avaient été contestés par six candidats.

M. Sassou Nguesso a dirigé le Congo sous le régime d’un parti unique d’influence marxiste entre 1979 et 1992, année où il a perdu la présidentielle face à Pascal Lissouba.

M. Sassou Nguesso était revenu au pouvoir en 1997 à l’issue d’une sanglante guerre civile remportée par ses milices, et a été élu en 2002 lors d’un scrutin boycotté par les principaux opposants.

 

Voici la composition du gouvernement congolais remanié mardi soir, deux mois après la présidentielle de juillet.

Il n’y a pas de Premier ministre, le président Denis Sassou Nguesso étant chef du gouvernement.

Ministre d’État, coordonnateur du pôle des infrastructures de base, ministre des Transports, de l?aviation civile et de la marine marchande: Isidore Mvouba (changement de portefeuille)

Ministre d’État, coordonnateur du pôle économique, ministre de l?Économie, du plan, de l?aménagement du territoire et de l?intégration: Pierre Moussa (inchangé)

Ministre d’État, coordonnateur du pôle de la souveraineté, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits humains: Aimé Emmanuel Yoka (inchangé)

Ministre d’État, coordonnateur du pôle socio-culturel, ministre du Travail et de la sécurité sociale: Florent Tsiba (changement de portefeuille)

Ministre d’État, ministre du Développement industriel et de la promotion du secteur privé: Rodolphe Adada (nouveau)

Ministre des Finances, du budget et du portefeuille public: Gilbert Ondongo (changement de portefeuille)

Ministre des Affaires étrangères et de la coopération: Basile Ikouébé (inchangé)

Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation: Raymond Zéphirin Mboulou (inchangé)

Ministre des Mines et de la géologie: Pierre Oba (inchangé)

Ministre du Développement durable, de l’économie forestière et de l’environnement: Henri Djombo (inchangé)

Ministre de la Fonction publique et de la réforme de l’État: Guy Brice Parfait Kolélas (changement de portefeuille)

Ministre de l’Équipement et des travaux publics: Émile Ouosso (changement de portefeuille)

Ministre de la Construction, de l’urbanisme et de l’habitat: Claude Alphonse Nsilou (inchangé)

Ministre de l’Agriculture et de l’élevage: Rigobert Maboundou (inchangé)

Ministre à la présidence, chargé de la Défense nationale: Charles Zacharie Bowao (changement de portefeuille)

Ministre des Petites, moyennes entreprises et de l’artisanat: Adélaïde Mougany (inchangé)

Ministre du Commerce et des approvisionnements: Claudine Munari (nouveau)

Ministre de l’Enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi: André Okombi Salissa (changement de portefeuille)

Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation: Mme Rosalie Kama Niamayoua (inchangé)

Ministre de l’Enseignement supérieur: Ange Antoine Abena (nouveau)

Ministre de la Pêche et de l’aquaculture: Hellot Mampouy Matson (changement de portefeuille)

Ministre de la Santé et de la population: Georges Moyen (nouveau)

Ministre de l’Énergie et de l’hydraulique: Bruno Jean Richard Itoua (inchangé)

Ministre des Hydrocarbures: André Raphaël Loemba (nouveau)

Ministre de la Recherche scientifique: Henri Ossebi (changement de portefeuille)

Ministre de la Culture et des arts: Jean Claude Gakosso (inchangé)

Ministre des Affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité: Émilienne Raoul (inchangé)

Ministre des Sports et de l’éducation sportive: M. Jacques Yvon Ndolou (changement de portefeuille)

Ministre à la présidence chargé des zones économiques spéciales: M. Alain Akouala Atipault (changement de portefeuille)

Ministre des Postes, des télécommunications et des nouvelles technologies de la communication : M. Thierry Moungalla (inchangé)

Ministre de l’Industrie touristique et des loisirs: Mathieu Martial Kani (nouveau)

Ministre des Affaires foncières et du domaine public: Pierre Mabiala (nouveau)

Ministre de la Communication et des relations avec le Parlement: Bienvenu Okiemy (nouveau)

Ministre de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement: Jeanne Françoise Leckomba Loumeto-Pombo (inchangé)

Ministre de l’Éducation civique et de la jeunesse: Zacharie Kimpomi (nouveau)

Ministre délégué auprès du ministre d?État, ministre des Transports, de l?aviation civile et de la marine marchande, chargé de la marine marchande: Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou (inchangé)

Ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre de l’Économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration, chargé de l’aménagement du territoire et de l’intégration: Josué Rodrigue Ngouonimba (nouveau)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte