Société

La journaliste adepte du « non-jeûne » réapparaît

La jeune femme avait disparu après avoir organisé une manifestation anti-jeûne © DR

Zineb El-Rhazoui, une journaliste marocaine à la tête d'un mouvement de "non-jeûneurs" pendant le ramadan, est réapparue après une semaine pendant laquelle elle n'avait donné aucune nouvelle. Elle a été interrogée par la police "sur des faits en violation des lois marocaines".

La journaliste Zineb El-Rhazoui, soupçonnée d’être l’inspiratrice d’une tentative de manifestation de "non-jeûneurs" durant le ramadan au Maroc et dont on était sans nouvelles depuis plusieurs jours, est réapparue mercredi, a-t-on appris officiellement jeudi.

Zineb El-Rhazoui, qui a la double nationalité franco-marocaine, s’est rendue mercredi après-midi au commissariat de police de Mohammédia (70 km au sud de Rabat), a-t-on indiqué de source policière. "Elle a été interrogée sur des faits en violation des lois marocaines, a-t-on ajouté de même source. Nous avons agi dans le strict respect des juridictions marocaines qui interdisent la non-observation, d’une manière ostentatoire, du jeûne pendant le ramadan".

Les autorités ont souligné que la journaliste serait à nouveau entendue "en cas de besoin".

"Eclipsée", le temps que la situation se calme

L’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH, indépendante) avait affirmé lundi être "sans nouvelles" depuis le jeudi 17 septembre de Zineb El-Rhazoui, soupçonnée par la police d’avoir voulu organiser un pique-nique symbolique à Mohammedia le 13 septembre pour dénoncer une loi qui punit au Maroc "la non observation publique du jeûne du mois du ramadan".

"Zineb El-Rhazoui ne s’est pas manifestée depuis jeudi dernier et sa famille affirme elle aussi n’avoir plus de nouvelles d’elle", avait déclaré la présidente de l’AMDH, Khadija Ryadi.

Zineb El-Rhazoui appartient au Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (Mali), un groupe de discussion présent à l’origine sur Facebook mais dont les autorités affirmaient tout ignorer.

Selon le journaliste Aziz El Yaakoubi, également membre du Mali, Zineb El-Rhazoui s’était éclipsée pendant plusieurs jours, "le temps que la situation se calme".

Son audition par la police de Mohammedia a commencé à 16h00 mercredi et s’est terminée vers 01h30 du matin jeudi, a précisé à l’AFP Aziz El Yaakoubi.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte