Archives
Amérique Latine-Afrique : bientôt l’alliance

Cet article est issu du dossier

Amérique Latine-Afrique : bientôt l’alliance

Voir tout le sommaire
Archives

Venezuela : huit accords énergétiques avec des pays africains

Le Venezuela a signé huit accords énergétiques avec plusieurs pays africains, dont l’Afrique du Sud, le Cap Vert, le Soudan et la Mauritanie. La signature s’est déroulée lors du deuxième sommet Amérique du Sud-Afrique, qui s’est achevé dimanche.

Par
Mis à jour le 28 septembre 2009 à 10:45

Ces accords ont été notamment conclus avec l’Afrique du Sud, le Cap Vert et la Mauritanie

Le Venezuela a signé huit accords énergétiques avec plusieurs pays africains à l’occasion du deuxième sommet Amérique du Sud-Afrique (ASA), organisé ce week-end, a annoncé dimanche le ministre vénézuélien de l’Energie et du Pétrole Rafael Ramirez.

Ces accords ont été notamment conclus avec l’Afrique du Sud, le Cap Vert, le Soudan et la Mauritanie, a-t-il précisé.

"Avec l’Afrique du Sud et son entreprise publique Petrosa, nous avons conclu un accord sur le développement en commun de champs prêts à être exploités (. . . ), le développement de la technologie GPL (gaz de pétrole liquéfié)", a-t-il détaillé.

Partenariats miniers et pétroliers

Petrosa a aussi obtenu une participation dans le bloc Junin 4 du bassin de l’Orénoque dans l’est du pays, dont les réserves très prometteuses sont en cours de certification, a ajouté M. Ramirez.

En Mauritanie, "il y a des capacités de raffinage que nous allons évaluer" et "des perspectives de production de pétrole", a-t-il encore indiqué. Le premier exportateur de brut latino-américain a également signé d’autres accords dans plusieurs autres domaines (mines, sciences, technologie, alimentation et agriculture), a-t-il ajouté.

Auparavant, le président vénézuélien Hugo Chavez avait annoncé la signature d’un accord pour la création d’une "entreprise mixte minière" avec la Sierra Leone. Des "lettres d’intention" concernant des partenariats miniers et pétroliers avec le Niger, le Soudan, la Namibie et le Mali, vont également être signées, avait-il ajouté.

Vers plus d’entreprises africano-sud-américaines

Avec le Niger, il s’agit d’un accord d’exploitation pétrolière et de coopération électrique, a précisé le dirigeant socialiste, selon qui ces partenariats représentent le prélude à des coopérations plus vastes entre l’Amérique du Sud et l’Afrique.

Dans leur déclaration finale, les pays de l’ASA appellent à développer "la coopération énergétique entre les deux régions" et à "créer les conditions" pour augmenter le nombre d’entreprises mixtes africano-sud-américaines afin de "renforcer l’investissement et le commerce sud-sud".