Automobile

Maroc : Renault inaugure sa deuxième phase de production à Tanger

L'usine de Tanger avait été inaugurée le 9 février 2012 par le roi Mohammed VI, en présence de Carlos Ghosn, président de l'Alliance Renault-Nissan. © Azzouz Boukallouch/AFP

Renault a inauguré le 8 octobre la deuxième phase de production de l'usine de Tanger, au Maroc. Un investissement qui s'élève à 400 millions de dollars.

La deuxième ligne de l’usine Renault de Tanger a été inaugurée le 8 octobre sous la présidence de Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, et en présence de Jacques Prost, directeur général du groupe Renault Maroc. Un investissement de 400 millions d’euros pour la production de la Dacia Sandero et de la Dacia Sandero Stepway, deux modèles phares de la gamme Dacia. 1 400 personnes ont été recrutées pour les besoins de cette nouvelle ligne, portant ainsi l’effectif global de l’usine à 5 000 personnes.

Lire aussi :

Le projet de Renault en Algérie prend forme
Maroc : Renault Tanger, un an après
Ferrari se gare au Maroc

La plus grande usine Renault d’Afrique

Cette deuxième phase de production portera la capacité de production du site à 340 000 véhicules par an, à partir de 2014. En Algérie, les travaux de l’usine de montage de Oued Tlelat (près d’Oran) ont commencé début septembre.

L’usine de Tanger avait été inaugurée le 9 février 2012 par le roi Mohammed VI, en présence de Carlos Ghosn, président de l’Alliance Renault-Nissan. Jean-Christophe Kugler, directeur des opérations de la région Euromed-Afrique chez Renault, avait déclaré début mars à Jeune Afrique : « Nous sommes satisfaits de la première année d’exploitation de l’usine de Tanger. Nous n’avons pas eu de retard au démarrage et notre niveau de qualité est identique à celui de nos usines européennes ».

L’investissement initial s’était élevé à 700 millions d’euros.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte