Défense

Paris suspend sa coopération militaire avec la Guinée

| Par AFP

©

Ne se bornant pas à condamner la répression sanglante d’une manifestation lundi en Guinée, la France est allée jusqu’à rompre toute coopération militaire, et envisage des mesures quant à l’aide bilatétrale apportée à Conakry.

La France a décidé la suspension immédiate de sa coopération militaire avec la Guinée et réexamine l’ensemble de son aide bilatérale, après la répression "sauvage et sanglante" d’une manifestation à Conakry, a annoncé mardi le chef de la diplomatie Bernard Kouchner. La France, ancienne puissance coloniale, annonce également une réunion de l’Union européenne mercredi à Bruxelles pour "examiner les mesures complémentaires".

"Le bilan des massacres et des graves violations des droits de l’Homme commis hier à Conakry par l’armée guinéenne s’alourdit d’heure en heure. La France réitère sa condamnation de cette répression sauvage et sanglante", déclare le ministre dans un communiqué.

"La France a décidé la suspension immédiate de sa coopération militaire avec la Guinée. Elle réexamine parallèlement l’ensemble de son aide bilatérale", annonce-t-il.

"A notre demande, l’Union européenne se réunit dès demain à Bruxelles pour examiner les mesures complémentaires, notamment individuelles, qui pourraient être prises rapidement", poursuit-il.

"La France se concerte avec les responsables de l’Union africaine, et ses partenaires au Conseil de Sécurité, afin d’envisager les conséquences à tirer de ces événements dramatiques", écrit encore M. Kouchner.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte