Archives

Gabon : Azur devient le 4ème opérateur de téléphonie mobile

Azur, détenu à 75% par le groupe de Bahrein Bintel, a lancé jeudi son réseau de téléphonie mobile au Gabon, devenant ainsi le 4e opérateur du pays après Zain (groupe éponyme), Libertis (Gabon Telecom), et Moov (Etisalat), a annoncé l’entreprise lors d’une conférence de presse.

Par
Mis à jour le 8 octobre 2009 à 13:24

Azur s’ajoute aux opérateurs Zain, Libertis et Moov

Lors de la conférence, le directeur général d’Azur-Gabon, Bruno Valat, a symboliquement téléphoné à un journaliste dans la salle, puis reçu un SMS lui indiquant le coût de l’appel.

Azur a adopté une facturation à la seconde –et non à la minute entamée– comme ses concurrents dans le but d’attirer "la masse populaire", selon M. Valat.

L’entreprise, qui a investi 50 millions de dollars (34 millions d’euros) en équipement au Gabon, compte actuellement 80 employés et table sur un chiffre d’affaires de 1 million de dollars (680. 000 euros) au dernier trimestre 2009 "avant de grandir en 2010".

Couverture totale du Gabon en 2010

Elle a obtenu en février une licence d’exploitation de téléphonie mobile pour 15 ans pour 20 milliards de FCFA (30 millions d’euros) environ.

A court terme, Azur, qui ne disposera d’une couverture totale du territoire gabonais qu’en 2010, espère 30. 000 abonnés pour atteindre et dépasser les 100. 000 abonnés à plus long terme, soit entre 5 et 10% de parts de marché selon M. Valat.

Le marché gabonais estimé à 1,3 million d’abonnés par Bintel, est dominé par Zain (58%) devant Libertis (34%) et Moov (8%).

L’ombre de la famille Ben Laden

M. Valat, dont la compagnie opère déjà en Centrafrique et au Somaliland, devrait prochainement lancer un réseau au Congo-Brazzaville. Le groupe a annoncé en début d’année un plan d’investissement "à court terme de 250 millions de dollars (près de 171 millions d’euros) dans la région dans le cadre d’une stratégie d’expansion, visant principalement à consolider sa présence en Afrique dans les 2 années à venir".

Selon la Lettre du Continent en avril, le lancement au Gabon est une "implantation stratégique" de Bintel, "dont l’actionnaire principal n’est autre que la richissime famille Ben Laden". "Le groupe Ben Laden est en compétition avec Bouygues (France) pour la réalisation du nouvel aéroport de Libreville" dont la construction est évoquée, de même source.