Politique

Gabon : équipe restreinte pour le nouveau gouvernement

Parmi les 29 ministres, 12 figuraient dans la précédente équipe gouvernementale ©

Le nouveau gouvernement compte "29 membres", sans compter le Premier ministre, "contre 44 dans le précédent".

Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba, reconduit vendredi dans ses fonctions par le président Ali Bongo Ondimba, a nommé samedi soir son gouvernement, composé d’une équipe restreinte de 30 membres, dont 12 anciens aux postes clés, a constaté une journaliste de l’AFP.

Le nouveau gouvernement compte "29 membres", sans compter le Premier ministre, "contre 44 dans le précédent", a expliqué le secrétaire général de la présidence, François Engongah Owono, en donnant à la presse sa composition.

Des anciens conservent des postes clé

Cette "contraction des postes vise principalement l’efficacité", a-t-il souligné, précisant que la "mission principale" de ce gouvernement est "de remettre le pays au travail".

Parmi les 29 ministres, 12 figuraient dans la précédente équipe gouvernementale et sont maintenus à leur poste, dont Paul Toungui (Affaires étrangères), Laure Olga Gondjout (Communication), Jean-François Ndongou (Intérieur), Julien Ngoghe Bekalé (Mines, Pétrole et Hydrocarbures) ou Blaise Louembe (Budget).

D’autres changent de porte-feuille comme Angélique Ngoma qui passe de la Famille à la Défense ou Emile Doumba qui quitte l’Energie pour le ministère des Relations avec le Parlement.

Gouverment d’ouverture

Les 18 ministres entrants sont pour la plupart peu connus. "Ce gouvernement est un gouvernement PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir) ouvert aux autres formations politiques qui ont soutenu le candidat" Ali Bongo Ondimba, selon M. Engongah Owono.

L’un des entrants, le ministre des Petites et moyennes entreprises, Jean Félix Mouloungui, serait un représentant en France du parti de l’opposant Pierre Mamboundou, arrivé 2e du scrutin du 30 août dont il a contesté les résultats. Interrogé par l’AFP, un responsable de ce parti, l’Union du peuple gabonais (UPG), à Libreville, a cependant déclaré ne "pas être au courant" de cette nomination.

Ali Bongo Ondimba, fils du président Omar Bongo Ondimba décédé en juin, après 41 ans au pouvoir, avait reconduit vendredi, quelques heures après avoir prêté serment comme président du Gabon, M. Biyoghé Mba, 56 ans, au poste de Premier ministre qu’il occupait depuis juillet, dans le cadre des institutions de transition.

Selon les informations recueillies par Jeune Afrique.com,

Pascaline Bongo Ondimba, soeur du chef de l’Etat, a été nommée Haut Représentant du Chef de l’Etat.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte