Politique

Egypte : arrestation de 20 membres des Frères musulmans

Par
Mis à jour le 18 octobre 2009 à 08:43

Les islamistes arrêtés sont accusés « d’avoir tenu une réunion politique au domicile de l’un d’entre eux ».

Vingt membres de la confrérie islamiste des Frères musulmans, la principale force d’opposition en Egypte, ont été arrêtés samedi, ont indiqué un responsable des services de sécurité et le groupe.

Les vingt islamistes, dont fait partie un ancien candidat aux législatives de 2005, Mohammed Saada, ont été interpellés dans la ville de Mansoura (delta du Nil), a affirmé le responsable de la sécurité sous le couvert de l’anonymat.

"Ils sont accusés d’avoir tenu une réunion politique au domicile de l’un d’entre eux", a-t-il ajouté. Fondés en 1928, les Frères musulmans ont été officiellement interdits en tant que parti politique en 1954 mais sont relativement tolérés dans les faits.

Les 20 hommes ont pour leur part affirmé que leur réunion était un sit-in organisé pour protester contre les "exactions" israéliennes visant l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem, selon la même source.

Législatives en 2010

La confrérie a confirmé les arrestations sur son site internet, ajoutant que la police avait fait irruption au domicile de neuf autres membres mais qu’ils étaient absents au moment de l’intervention.

Les membres de la confrérie font régulièrement l’objet d’arrestations. La semaine dernière, 24 d’entre eux avaient été interpellés alors qu’ils participaient à des sit-in pour protester contre les "agissements" israéliens à Jérusalem.

Depuis leur percée historique lors des législatives de 2005, les Frères détiennent un cinquième des sièges au Parlement. Leurs députés avaient alors été élus sous l’étiquette d’"indépendants".

Les prochaines législatives sont prévues pour novembre 2010.