Politique

Législatives : la Cedeao suspend le Niger

| Par AFP

©

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avait menacé le Niger de sanctions si jamais le scrutin était organisé.

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a suspendu le Niger de son organisation suite à la décision du président Mamadou Tandja de tenir mardi des législatives en dépit des appels de la communauté internationale à les reporter, a indiqué une source officielle.

Interrogé par l’AFP sur le point de savoir si le Niger était suspendu de l’organisation à partir de mardi, le président de la Commission de la Cedeao, Mohamed Ibn Chambas, a répondu: « tout à fait ».

« La résolution du sommet était claire et précise », a-t-il ajouté.

Lors d’un sommet samedi au niveau des chefs d’Etat à Abuja, la Cedeao avait officiellement demandé au président Tandja de « suspendre indéfiniment la tenue des législatives (…) afin de favoriser le dialogue » politique.

Membre de cette organisation, le Niger est en crise depuis que Mamadou Tandja, au pouvoir depuis dix ans, a fait adopter le 4 août par référendum une prolongation de trois ans de son mandat.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte