Politique

Législatives : la Cedeao suspend le Niger

| Par AFP

©

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avait menacé le Niger de sanctions si jamais le scrutin était organisé.

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a suspendu le Niger de son organisation suite à la décision du président Mamadou Tandja de tenir mardi des législatives en dépit des appels de la communauté internationale à les reporter, a indiqué une source officielle.

Interrogé par l’AFP sur le point de savoir si le Niger était suspendu de l’organisation à partir de mardi, le président de la Commission de la Cedeao, Mohamed Ibn Chambas, a répondu: "tout à fait".

"La résolution du sommet était claire et précise", a-t-il ajouté.

Lors d’un sommet samedi au niveau des chefs d’Etat à Abuja, la Cedeao avait officiellement demandé au président Tandja de "suspendre indéfiniment la tenue des législatives (…) afin de favoriser le dialogue" politique.

Membre de cette organisation, le Niger est en crise depuis que Mamadou Tandja, au pouvoir depuis dix ans, a fait adopter le 4 août par référendum une prolongation de trois ans de son mandat.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer